Tags

Related Posts

Share This

Alain Pierre Tree-Ho, Aaron & Allen

Alain Pierre Tree-Ho, Aaron & Allen

(Spinach Pie Records / Igloo Circle)

WWW.ALAINPIERRE.COM

Après le voyage oriental d’Anfass, album enregistré en 2000 avec Steve Houben, Hichem Badrami (ney) et Fawzi Chekili (oud, guitare), après Dolce Divertimento, duo intimiste avec Steve Houben en 2007 puis WRaP, trio flamboyant en compagnie de Barbara Wiernik et de Jean-Louis Rassinfosse en 2014, voici le quatrième album personnel d’Alain Pierre : une nouvelle occasion d’illustrer sa passion pour les guitares à la sonorité fluide et limpide, qu’il s’agisse de sa guitare classique conçue par Daniel Lesueur ou sa « Frame Work » Midi Nylon imaginée par Frank Froker. A ses côtés, à la batterie, son fils Antoine qui a décidément le vent en poupe : LG Jazz Collective, quartet de Philip Catherine (« Côté Jardin »), carte blanche avec Enrrico Pieranunzi (Gaume Jazz Festival) et, en ce moment, son octet « all stars » Urbex. A la basse, l’indéfectible Félix Zurstrassen, aussi à l’aise en grande formation (Urbex, LG Jazz Collective) qu’en trio avec le pianiste Pierre de Surgères. Deux parfaits complices alliant énergie, précision et parfaite musicalité. Au répertoire, neuf compositions personnelles : un Aaron & Allen rempli d’émotion et joué en solo, un thème (Piazza Armerina) dédié au batteur Antoine Cirri, le complice de l’Aja Quartet, deux emprunts à Dolce Divertimento (Roadbook et L’étang des Iris dédié à Ralph Towner) et une série de nouvelles mélodies rayonnantes, fleurant bon le carpe diem (Seul Compte l’Instant Présent, Joyful Breath et ce Present Times dédié à Barbara Wiernik). Des ballades au lyrisme mélodique à fleur de peau (Present Times) et des pièces à l’atmosphère folk (L’étang des Iris) alternent avec des thèmes rythmés (Coming Times) et dansants, avec recours à un rerecording permettant de juxtaposer deux sonorités différentes de guitare (Piazza Armerina, Lost Roadbook). Antoine allie puissance et délicatesse (écoutez son intro de cymbales sur L’étang des Iris), Félix marie robustesse et sens mélodique (solo sur Seul Compte l’Instant Présent ou Joyful Breath). Une musique à l’image de ses interprètes : complice et rayonnante de vie… a joyful breath.

Claude Loxhay

Concerts

28 janvier au Marni (Bruxelles)

24 février au Pelzer Jazz Club (Liège)