Les McCann Trio, Live In Paris août05

Tags

Related Posts

Share This

Les McCann Trio, Live In Paris

Les McCann Trio28 Juillet 1961 – Live in Paris

Frémeaux et Associés

Le trio du pianiste Les McCann , avec Herbie Lewis à la basse et Ron Jefferson à la batterie, est sans conteste un des ensembles les plus blues et R&B de l’histoire du jazz des années 1960. Certains y voient même un groupe à l’origine de la musique soul. Pour la série (très recommandée) Live In Paris, Michel Brillié et Patrick Frémeaux proposent un concert du dit trio, enregistré au Caméleon Jazz Club, la mythique boite de jazz de la Rive Gauche à Paris (28 juillet 1961). On a ici 18 morceaux sur deux cédés (1) dans un coffret accompagné d’un livret de 11 pages. Toutes les faces sont instrumentales. Ceci dit, Les McCann commente, et, comme Erroll Garner, il grommelle et fredonne la mélodie qu’il joue au piano. En toute objectivité, c’est très prenant, d’une écoute plus qu’agréable, et ce, de bout en bout : il y a du gospel avec A Little 3 /4 Time for God and Co , Come On And Get That Church et The Truth (Wade In The Water), du R&B swinguant et vitaminé avec They Can’t Take That Away From Me, Vacushna, Oh Them Golden Gates ou encore le trépidant  Someone Stole My Chitlings, mais aussi du blues avec Little Girl Blue et, bien sûr, du jazz avec, entre autres, How High The Moon ou des ballades comme Red Sails In The Sunset et  Dorene Don’t Cry. Le tout n’a pas pris une ride et c’est à découvrir avec délectation. Le public ne s’y était pas trompé, après un passage au festival de Jazz d’Antibes, en 1960, où Les McCann et son trio avaient bien failli prendre la vedette à Ray Charles et Count Basie, ils sont arrivés à Paris en 1961, auréolés d’un succès public énorme qui garantissait une salle comble avec un public en délire. Écoutez ces albums, et vous comprendrez pourquoi.

(1) la couverture annonce 3 cédés, en réalité, il n’y en a que deux.

Robert Sacre