Theo Bleckmann, Elegy avr20

Tags

Related Posts

Share This

Theo Bleckmann, Elegy

Theo Bleckmann, Elegy

ECM RECORDS

Chanteur allemand installé à New York depuis 1989 et sa rencontre avec Sheila Jordan lors d’une masterclass à Vienne, Theo Bleckmann est souvent associé au monde musical de Laurie Anderson, Philip Glass et Anthony Braxton. Il a également rendu un hommage remarqué à Kate Bush ! Avec une voix androgyne caractéristique, il travaille à la fois dans la musique contemporaine et dans le jazz, avec une prédilection pour le duo (avec Ben Monder ou John Hollenbeck qu’on retrouve sur cet album) ou le solo ( il a réalisé une série d’enregistrements pour le label Winter&Winter) attaché à la mouvance de l’Arte Povera, d’où le choix esthétique pour un environnement réduit à sa plus simple expression.

Pour son premier  enregistrement sur le label  ECM, « Elegy », Theo Bleckmann réunit ses deux complices déjà cités, entourés de Shai Maestro au piano et Chris Tordini à la contrebasse. Semblance introduit l’album par un solo de piano introspectif et léger avant Comedy Tonight, la seule reprise de l’album, pièce extraite de la comédie musicale « Le Forum en Folie » (A Funny Thing Happened On The Way To The Forum) de Stephen Sondheim, auteur aussi des paroles de « West Side Story » et de multiples chansons à succès. La version de Theo Bleckmann contraste singulièrement avec la version  d’origine,  enlevée et dynamique; tout l’album joue d’ailleurs sur l’intériorité, sur la voix fine et étrange du chanteur-compositeur, sur le côté atmosphérique des compositions, un milieu dans lequel le guitariste Ben Monder évolue comme un poisson dans l’eau, son jeu de guitare collant à merveille au chant de Bleckmann.  Un album qui trouble et enchante à la fois, et qui permet surtout de découvrir un chanteur singulier.

Jean-Pierre Goffin