Orchestre National de Jazz, Europa – Oslo avr28

Tags

Related Posts

Share This

Orchestre National de Jazz, Europa – Oslo

ONJ OLIVIER BENOIT – EUROPA OSLO « Intimacy » – Live at Radio France from ORCHESTRE NATIONAL DE JAZZ on Vimeo.

Orchestre National de Jazz – Olivier Benoît

Europa – Oslo

ONJ RECORDS

Après Europa-Paris, Europa-Berlin et Europa-Rome (tous chroniqués sur jazzaroundmag), voici l’ultime étape du voyage pour l’ONJ: Europa-Oslo, quatrième étape de l’ambitieux projet porté par le guitariste Olivier Benoît: « Le coeur du projet que j’ai voulu pour l’ONJ est là: porter mon regard sur l’Europe, une confédération fragile qui se nourrit et ne se développe que par l’échange. » (livret). De précieuses paroles en notre époque de repli sur soi. Alors que pour Europa-Rome, le Nordiste avait fait appel aux compositions de Benjamin de la Fuente et Andrea Agostini, pour une incursion au sein de la musique contemporaine, au travers d’une série de courtes pièces, Olivier Benoît revient ici à ce qui fait l’originalité véritable de son écriture savante : de longues compositions construites comme des millefeuilles qui superposent différentes strates sonores, différents climats avec des effets de rupture comme dans An Immoveable Feast ou Pleasures Unknown, avec une opposition entre instruments acoustiques (piano, avec parfois effets de piano préparé, de Sophie Agnel, violon de Théo Ceccaldi) et instruments électriques (guitare du leader, basse électrique de Sylvain Daniel, Fender Rhodes et bass synthesizer de Paul Brousseau). Un maelstrom qui charrie, en son flux, jazz, rock progressif et musique répétitive sous l’impulsion constante de la batterie d’Eric Echampard. Pour ce voyage vers le grand Nord, l’ONJ s’est adjoint une double collaboration. D’une part, celle de Hans Petter Blad, artiste multiple, natif d’Oslo et amateur de jazz, auteur de romans (L’Oceanic), de pièces de théâtre, de films (Hodiak) et de recueils de poésie : c’est dans ses recueils Bibliothèque, Marbre, Musée et Clair-obscur qu’il a puisé les textes de l’album. D’autre part, celle de Maria Laura Baccarini, vocaliste et comédienne native de Rome, qui, après s’être illustrée dans de grands classiques du théâtre musical (Cabaret, Chicago, West Side Story), a longuement collaboré avec le violoniste Régis Huby : d’abord pour Nuit américaine, avec Lambert Wilson; All Around; Gaber io e le cose, en hommage au chanteur Giorgio Gaber et Furrow, A Cole Porter Tribute, projet auquel Olivier Benoît a justement participé, en même temps qu’Eric Echampard, le batteur de l’ONJ.  

Pour cet Europa-Oslo, une seule pièce instrumentale Det har Ingenting A Gjóre (belle intro entre trompette et trombone, suivie par les anches et la rythmique), sur les huit autres plages, on retrouve la voix fluide et ondoyante de Maria Laura Baccarini, entre textes chantés et textes dits, tous en anglais (Sense That You Breathe, Ear Against The Wall), la voix devenant un instrument à part entière qui se fond à la masse sonore (Pleasures Unknown). Autre particularité de cette riche écriture, les différents solistes sont toujours en dialogue/confrontation avec la masse sonore du reste de l’orchestre: saxophone ténor d’Alexandra Grimal sur Sense That You Beathe, Rhodes et piano répétitif sur Ear Against The Wall, guitare à l’énergie très rock sur Intimacy, saxophone alto d’Hugues Mayot sur A Sculpture Out Of Tune, trombone explosif de Fidel Fourneyron sur An Immoveable Feast, trompette virevoltante de Fabrice Martinez sur Det Har Ingenting A Glóre. Toujours dans une belle alternance entre climat intimiste empreint de mélancolie (Intimacy, Ostracism), effets bruitistes (intro de Glossary) et explosions libertaires (Glossary).

Une comparaison ? On peut penser à l’équilibre entre voix et masse orchestrale de la Grande Formation des années 1990, avec la voix de Marianne Pousseur ou, plus près de nous, à l’union entre MegaOctet, Archimusic et la voix d’Elise Caron orchestrée par Andy Emler pour le projet Présences d’esprit. Un avis personnel ? Cet Europa-Oslo est sans doute le projet le plus exaltant de cet ONJ avec le double album d’Europa-Paris. A découvrir d’urgence.

Claude Loxhay

ONJ OLIVIER BENOIT – EUROPA OSLO Teaser #2 from ORCHESTRE NATIONAL DE JAZZ on Vimeo.