Monster Mike Welch – Mike Ledbetter, Right Place Right Time sept11

Tags

Related Posts

Share This

Monster Mike Welch – Mike Ledbetter, Right Place Right Time

Monster Mike Welch & Mike Ledbetter,

Right Place Right Time   

DELTA GROOVE

Après leur triomphe mérité sur la scène du Chicago Blues Festival en juin 2016, lors de l’hommage à Otis Rush orchestré par Dick Shurman, il tombait sous le sens que ce duo devait graver un album, et grâce à Delta Groove c’est chose faite. C’est une réussite totale. Sans copier Otis Rush on est tout à fait dans sa tonalité. Les deux Mike s’entendent comme larrons en foire, ils se complètent parfaitement avec un Ledbetter impérial au chant et un Welch tout aussi impérial tout du long à la guitare. On compte 3 compositions de Ledbetter (les excellents Kay Marie et Big Mama avec Laura Chavez en appoint et Can’t Sit Down). Il y a aussi deux compos de Welch dont un poignant I’m Gonna Move To Another Country en slow et un instrumental bien enlevé Brewster Avenue Bump. Quant aux 7 reprises, elles sont judicieusement empruntées à  W.Dixon, Elmore James, Tampa Red,…. Tous les accompagnateurs font un travail remarquable de mise en place et de soutien : Anthony Geraci (piano et orgue Hammond), Ronnie James Weber (basse), Marty Richards (batterie) mais aussi les guests comme la guitariste Laura Chavez, très efficace dans 4 faces ainsi que Sax Gordon (saxophone ténor) et Doug James (saxophone ténor) dans 4 autres faces.  Le rythme est soutenu partout, il n’y a pas le moindre temps faible et dès le début, l’excitation est à son comble et il est impossible de ne pas aller jusqu’au bout, et l’envie de recommencer est irrésistible. D’ores et déjà un des meilleurs albums de blues de 2017. Pour la bonne bouche on citera encore Cryin’ Won’t Help You de Tampa Red dans l’esprit Otis Rush et Goodbye Baby d’Elmore James en slow, qui donne envie de danser joue contre joue  et qui, tous 2, valent le détour aussi.   »A good ‘un » aurait dit Otis Rush.

Robert Sacre