Selwyn Birchwood, Pick Your Poison sept18

Tags

Related Posts

Share This

Selwyn Birchwood, Pick Your Poison

Selwyn Birchwood, Pick Your Poison

ALLIGATOR RECORDS

Avec cet album, Birchwood (chant, guitare et lap steel guitar) reste fidèle à ses racines blues, même s’il élargit la notion même de ce style musical pour ouvrir ses horizons, et en appeler ainsi à une plus vaste audience. Ici, on découvre treize compositions personnelles, textes et musiques, avec du blues traditionnel, comme on le joue encore dans les collines du Nord du Mississippi, avec guitare slide et la flûte de Regi Oliver : Trial By Fire. Il y a aussi du blues moderne en slow (Heavy Heart) ou rapide (Haunted) et du R&B funky (Pick Your Poison) sans oublier du blues-rock ‘fast and furious’ (Are You Ready ?) et il y a encore des titres aux accents gospel : Even The Saved Needs Saving avec des passages de steel-guitar à-la-Robert-Randolph et de saxophone (Regi Oliver). Avec ses 3 partenaires, Regi Oliver (saxes, flûte), Huff Wright (basse) et Courtney ‘Big Love’ Girlie (batterie), Selwyn Birchwood forme une équipe rodée et soudée; en outre, partout, sa voix rauque et expressive alliée à un jeu intense de guitare et de lap steel, fait merveille. On connaissait aussi son talant de compositeur et de parolier, ici il s’est surpassé, tous les textes sont plus qu’excellents, même politiquement engagé, comme Police State (la société US évolue vers un état policier) et/ou polémiques comme Reaping Time, un slow blues (vengeance œil pour œil, dent pour dent), le funky Corporate Drone (les dérives du capitalisme) etc. D’autres thèmes sont aussi traités, comme la solitude et la folie qu’elle peut entraîner (R We Crazy ?, Lost In You), parfois même avec un humour grinçant (My Whiskey Loves My Ex).  Avec une telle production, 2017 est bien sur la voie d’une année faste pour le blues contemporain.

Robert Sacre