Kristen Cornwell: Duke Ellington’s Sound of Love sept17

Tags

Related Posts

Share This

Kristen Cornwell: Duke Ellington’s Sound of Love

On avait pu découvrir Kristen Cornwell, chanteuse d’origine australienne, mais installée en Belgique depuis 2004, au travers de son album « Distant Skies » (2008), gravé en quintet avec Pascal Schumacher (vibraphone) et Frederik Leroux (guitare), mais aussi, dans un style beaucoup plus classique, en invitée du Belgium Jazz Big Band de Mimi Verderame.

La voici dans un album qui peut apparaître comme un double hommage. D’une part, un hommage à Ellington puisque, à l’exception de ce Duke Ellington’s Sound of Love de Charles Mingus (album Changes de 1975), qui donne son titre à l’album, tout le répertoire est emprunté au Duke, qu’il s’agisse de grands classiques comme Sophisticated Lady, Cottontail ou In a Sentimental Mood ou de thèmes moins connus comme Azure, ou Don’t Get Around Much Anymore.

D’autre part, un hommage à la grande Ella Fitzgerald, puisque les onze thèmes ellingtoniens retenus pour cet album ont été choisis parmi la trentaine de titres de ce « Duke Ellington Song Book » que la chanteuse américaine avait enregistré avec les musiciens de Duke en 1956-57.

Admirablement servie par un trio rythmique constitué de Michel Bisceglia (piano et arrangements), Werner Lauscher (contrebasse) et Mimi Verderame (batterie), Kristen Cornwell accueille également différents invités : le trompettiste Carlo Nardozza sur quatre plages, Patrick Deltenre, le guitariste de Maurane sur trois titres et le Prova String Ensemble sur deux thèmes.

Dotée d’une voix ample et d’un timbre lumineux, Kristen Cornwell apparaît tout aussi à l’aise dans les ballades langoureuses, que ce soit I Let A Song Go Out of My Heart et Azure, avec l’ensemble à cordes ou Sophisticated Lady et In A Sentimental Mood, simplement accompagnée par le trio rythmique, que dans le blues I Ain’t Got Nothin’ But The Blues, en parfaite empathie avec la contrebasse de Werner Lauscher et la trompette de Carlo Nardozza. Sur des thèmes mid-tempo comme Love You Madly, I Didn’t Know About You et I’m Just a Lucky So And So, Kristen Cornwell est bien secondée par la guitare de Patrick Deltenre, tandis que sur ce Cottontail, au groove vigoureux, elle montre toute sa maîtrise du scat, dans un dialogue enlevé avec la trompette de Nardozza. Un album passionnant de bout en bout. D’abord présenté à Anvers, au Rataplan, le six avril dernier, ce répertoire ellingtonien sera repris lors de la prochaine tournée du Jazz Tour en mars 2013 !

Claude Loxhay

“Duke Ellington’s Sound of Love” (Prova Records/AMG)