Fred Delplancq, renaissance mai23

Tags

Related Posts

Share This

Fred Delplancq, renaissance

Fred Delplancq, renaissance

Après quelques années d’absence de la scène jazzistique, le saxophoniste  Frd Delplancq nous revient en forme et je dirais même en grande forme et ce pour le plus grand bonheur de tous.  Interview sans langue de bois d’un artiste décidément “pas comme les autres “.

Propos recueillis par Etienne Payen

Photos de Roger Vantilt

Pour quelles raisons, y a t’il eu autant de temps depuis le précédent album ?

Je suis tombé en dépression, dans l’alcoolisme suite à des déceptions de la vie et à mon hyper sensibilité.

Est-il possible que vous vous soyez fait plus discret ces dernières années !

Evidement, je devais sortir de l’alcool et de ma dépression. Et retrouver confiance en moi et en la vie….

Qu’avez-vous fait durant cette période ?

Vie nocturne, jam,  répétions, je donnais cours, concerts, trop de groupes…J’ai vraiment exagéré et  sans doute mal géré aussi.

Dans la préparation de cette rencontre, vous m’avez dit qu’il n’y avait pas de sujet tabou et vous avez vous-même avancé le thème de l’alcool comme si vous désiriez l’évoquer sans aucun voyeurisme ! Alors Fred et Alcool ?  Un vieille histoire ? Totale abstinence ?

Je bois toujours mais j’ai appris à gérer grâce à des cures, baclofène, vie stable, nouveau boulot, amour et musique.

L’ alcool est-il présent dans le jazz ?

Enormément, je trouve.

La drogue est-elle une sujet tabou ?

Je ne me drogue pas.  Pas même un pétard.

Votre excellent album s’intitule “Horizons”.  Pourquoi ce titre ?

Je m’en suis sorti un peu à la fois et je voulais d’autres horizons dans ma vie, ma musique et dans ma tête, dans ma manière d’être.

Pourquoi les morceaux datent-ils de 2009 ?

Je me devais de sortir ce disque ne fusse que pour les musiciens qui se sont investis, pour le temps passé à composer.  Beaucoup de personnes me disaient que ce sont de très belles compositions.  Dès lors, j’ai retrouvé confiance en moi et c’est grâce à  Guiseppe Millacci et son label que le disque est sorti. Mais en concert, il y a de nouveaux titres évidemment aussi.

Quelques explications des titres ?

Strange Atmosphère est l’état dans lequel je me trouvais en 2009. Un peu perdu, dépressif, anxieux par rapport à l’avenir et mon devenir. Filipus raconte l’histoire de mon chat car c’est son nom. En fait, j’adore les chats. solation est relié à ma sensibilité vis-à-vis des horreurs de l’histoire de la cruauté des Hommes et du manque de respect de notre Terre. Il a neigé sur yesterday  est un titre de Marie Laforêt qui a tout simplement marqué mon enfance. C’est une très belle mélodie. I Wish I Had Know You est pour l’enfant que j’aurais pu avoir mais qui n’a jamais vu le jour. L’aurore parce que tout simplement l’aurore. Frietland parce que j’adore les frites.Down Under est une composition de Toon Van Dionant.

Qui sont les musiciens présents sur l’album et quels liens vous unissent ?

Sur le disque Vincent Brueninckx, au piano, Toon Van Dionant( drums)  et à l’époque Sam Gertstmans à la contrebasse. Nos liens sont l’énergie, la véracité et puis nous sommes épicuriens. Donc le respect de chacun et l’amitié. De plus, ce sont de très grands musiciens.

A quand un nouvel album?  Avec des titres de 2018 ?

J’ai de nouvelles compos, des idées mais j’aime prendre mon temps. Et  pour rester sincère et véritable, je ne veux pas de l’industrie du disque.

En concert, vous démarrez par un morceau en solo et qui résonne comme un cri dans la nuit !

Oui, c’est tout à fait cela !

Qui est sur scène avec vous et dans quel répertoire ?

Mes compos, une de Toon, une de Francois Decamps qui a rejoint le groupe. Nous sommes donc en quintet. Et toujours Vincent au piano.

Parlez-moi de votre stress du concert ?

Le stress, je l’ai mais arrive à le gérer.

Comment vous sentez-vous sur  scène  ?

Libre !!!!

D’où proviennent votre souffle et votre “hargne” ?

De l’envie de donner du bonheur et de l’amour !

Evoquons un peu votre carrière. Un premier bilan ?

Beaucoup de rencontres, de voyages, de beaux souvenirs vraiment.

Comment voir la suite  ?

Je suis heureux et veux le rester, conserver mon job en espace vert.  Car je suis fou de nature et puis j’adore ce métier.  Et la musique bien sûr.

Connaissez-vous parfois le temps des remords ?  Que ne referiez-vous plus ?

Sombrer dans l’alcool, brûler  des nuits.

Vous êtes considéré par beaucoup comme un excellent saxophoniste. Et si pas un des meilleurs  car vous brillez d’une très grande sensualité. Aussi bien dans le hard que dans la ballade . Etes vous ainsi dans la vie ?  Un sensuel ? 

Merci beaucoup, en effet je suis un sensuel.  Les femmes me l’ont appris et le regard du public aussi…Il  y a quelque chose de magique que je n’arrive pas à expliquer, l’aura peut être…

Quel sont vos hobbies en dehors de la musique ?

Jardinage, cuisine, manger, lecture, ballades, nature, relaxation.

Etes-vous un sportif ?

Mon travail est parfois physique mais j’aime la marche, la natation que je pratique de temps à autre et puis jouer du sax c’est du sport( rire).

Parlez-moi de votre caractère?

Un vrai gentil, nerveux, boudeur, impatient, trop émotif.

Etes-vous un compositeur prolixe ou travaillez-vous dans la “douleur “?

Cela dépend des moments,  mais jamais douloureux à sortir.

Ne soyons pas modeste. En quoi êtes-vous différent des autres musiciens ?

Alors là !!! Difficile comme question en tout cas je suis sincère et me donne à fond.

En quoi êtes vous différent des autres saxophonistes  ?

J’ai deux dents en moins (rire).

Je devrais travailler mon instrument plus souvent comme avant.

Citez-moi une chose qui vous rend “fou “ dans votre métier ?

Les gens qui font semblant. Tout le monde ne peux être artiste je pense. Dès lors, je déteste les imposteurs.

Quel est l’artiste qui vous ait donné le déclic jazz  ?

Lester Young

Qui écoutez vous dans le classiques de Jazz ?

Rollins, Coltrane, Parker, Monk, Evans… il y en a tellement.

Qui écoutez-vous dans le jazz actuel ?

Ravi Coltrane

Avez-vous confiance en vous ?

Cela revient.

Etes-vous un bon vendeur de votre  jazz ?

Du tout mais alors là nul en vente.

Votre meilleur souvenir jazz

J’ai joué quelques notes avec Ravi Coltrane au Sounds.

Un avis sur le jazz belge ?

On ne peut pas dire qu’il n’y ait pas de choix. Il y a pléthore de musiciens fantastiques.

Qui sont vos amis dans le jazz ?

François Decamps, Bilou Donneux, Toon Van dionant, Olivier Stalon, Vincent Bruninckx, Giuseppe Millaci, Etienne Richard, Jean Paul Estievenart

Dernière question rituelle à l’interview: que feriez-vous si je vous donnais une baguette magique mais qui ne fonctionnerait qu’une seule fois ?

J’empêcherais toutes violences, toutes pollutions et tous les malheurs,  Je prône définitivement  l’amour.