Pépites #10, Around Jazz juin26

Tags

Related Posts

Share This

Pépites #10, Around Jazz

Around Jazz, quelques pépites…

C’est du jazz… mais pas tout à fait non plus. Voici une collection de disques qui méritent qu’on leur rétrocède une oreille très attentive. Edition spéciale.

nOx.3 & Linda Olah,

Inget Nytt

ILONA RECORDS

nOx.3 ne se contente pas d’être un simple trio. Et c’est plutôt rare ! En vérité, aux trois membres de base (Rémi Fox aux saxophones, Matthieu Naulleau aux claviers et Nicolas Fox aux drums) s’ajoutent la chanteuse suédoise Linda Olah et l’ingénieur du son Valérian Langlais, cité ici tant son rôle est essentiel. Ce line up s’enrichit encore de la présence de machines à sons qui pourraient vous suggérer de classer nOx.3 dans la catégorie jazz-electro contemporain. Mais détrompez-vous ! Si la matière sonore est en effet travaillée avec grand soin, la musique impétueuse du quintet sait aussi vous hypnotiser à grands coups de bidouillages sensibles qui déposent la voix contorsionniste de Linda Olah sur un véritable piédestal. Certes, il nous faudra apprendre à apprivoiser ce disque aux libertés inventives, et à être un peu patient pour s’enamourer de cette faculté qu’a le groupe à marcher sur le fil borderline de la mélodie. Tout cela nous rappelle un peu le jazz nordique, de Sidsel Endresen jusqu’aux profondeurs sombres des publications du label Jazzland. « Inget Nytt », un titre trompeur qui pourrait se traduire par un « Rien de neuf » (c’est du Suédois…) appartient à cette catégorie d’albums qu’on aime citer comme référence. Et on ne s’en privera pas, vous pouvez compter sur nous !

En concert au Gaume Jazz Festival le 12 août

Sons Of Kemet,

Your Queen Is A Reptile

IMPULSE!

Ceux qui ont eu la chance d’assister, il y a quelques mois, à la prestation qu’il nous a offerte au Mithra Jazz Festival, ont gardé du groupe un souvenir indéfectible. Pourtant amputée d’un membre (l’un des deux batteurs était retenu à Amsterdam pour des raisons qui nous regardent pas), la formation anglaise Sons of Kemet, emmenée par l’immense (au sens propre comme figuré) Shabaka Hutchings, a littéralement enflammé la scène du Reflektor, face à un public intenable. Un tuba en guise de basse et un saxophone déchaînés, soutenus par des percussions caribéennes, ça vous enflamme immanquablement le dancefloor. Nous les retrouvons ici, intacts, à l’occasion de leur troisième album au doux nom de « Your Queen Is a Reptile », un manifeste tribal et tendu (la monarchie britannique en prend pour son grade) qui vous prendra aux tripes sans jamais rien lâcher. Mise en garde : ce disque de fanfare déjantée pourrait vous rendre addict…

Timothée Robert,

Vide Médian

ILONA RECORDS

Premier album signé sous son nom, pour le jeune bassiste français Timothée Robert, dont les faits d’arme multiples en qualité de side man, nous mènent aussi bien à David Linx qu’à l’electro-jazz du groupe Antiloops (déjà abordé dans les colonnes de Jazz Around). « Vide médian » (qui fait référence aux manifestations rendues possibles lorsque le Yin et le Yang se rencontrent) a été enregistré en quintette et en prise directe, sans artifices. La musique innovante de Timothée Robert se nourrit de ses propres contrastes. Comme le Yin et le Yang, le jazz et le rock ou le jazz et et funk (etc.), les cuivres et la rythmique savent s’entrelacer pour mieux se compléter ou pour mieux créer les ruptures. Aux compositions lumineuses (Testaments) se succèdent les zones de pénombre (M Eleven). Un album bipolaire donc, peu conventionnel mais hautement recommandé !

Joseph « YT » Boulier