Wolfgang Muthspiel Trio, Angular Blues avr02

Tags

Related Posts

Share This

Wolfgang Muthspiel Trio, Angular Blues

Wolfgang Muthspiel Trio,

Angular Blues

ECM RECORDS

Le guitariste viennois est rarement en tournée dans nos contrées et c’est bien dommage. A Cinquante-cinq ans, Wolfgang Muthspiel a déjà une fameuse discographie et de multiples participations allant du « Vienna Art Orchestra » à un quintet avec Brad Mehldau, Ambrose Akinmusire, Larry Grenadier et Brian Blade ( le superbe « Rising Grace » chez ECM) en passant par de nombreuses tournées avec Dhafer Youssef ( notamment au Festival d’Art de Huy, concert mémorable). Ceci est son second album en trio avec Scott Colley à la contrebasse et Brian Blade à la batterie, « Driftwood » datant de 2014. Avec deux partenaires aussi raffinés, Wolfgang est clairement dans son élément. L’album s’ouvre sur le délicat Wondering et un solo de contrebasse de Scott Colley d’une finesse rare, la ballade se poursuivant sur un solo de Muthspiel tout aussi aérien. Plus enlevé et enjoué, Angular Blues est particulièrement inspiré avec ses réminiscences monkiennes, alors que Hüttengriffe voit Muthspiel passer à la guitare acoustique – à noter qu’on a parfois du mal à distinguer le passage entre guitare acoustique et électrique tant le jeu de Muthspiel est raffiné et quasi soyeux par moments. Sept compositions du guitaristes aussi délectables l’une que l’autre sont complétées par deux standards à l’interprétation pleine de caractère : Everything I Love de Cole Porter débute par la guitare en exposition du thème avant l’improvisation où Blade passe des balais à un jeu de baguettes tout aussi subtil et raffiné, avant que Scott Colley nous offre un solo plein de grâce ; quatre-quatre et réexposé du thème, du grand art. I’ll Remember April clôt l’album après le déroutant Kanon in 6/8 et Solo Kanon in 5/4 une pièce courte à la guitare, seul en re-recording. Un trio qui touche à la fois à la tradition du jazz, à la musique de chambre et à la douce virtuosité.

Jean-Pierre Goffin