Orchestre National de Jazz, Olivier Benoit 2014-2017 oct01

Tags

Related Posts

Share This

Orchestre National de Jazz, Olivier Benoit 2014-2017

Orchestre National de Jazz, Olivier Benoit 2014 -17

La première étape pour un directeur artistique, nommé à la tête de lʼONJ, est bien de constituer son orchestre, son équipe. A lʼaube du lancement de son projet en début dʼannée 2014, Olivier Benoit explique sa méthode en revenant sur les fondamentaux qui lʼaniment, et présente les musiciens de son ONJ, le onzième de lʼhistoire de lʼinstitution. [Communiqué de l’AJON]

JPEG - 54.8 ko
Olivier Benoit Photo Emmanuelle Vial

FONCTION(S)
Conformément au cahier des charges, jʼai été nommé pour quatre ans à la tête de lʼONJ en tant que Directeur artistique. Cela signifie clairement que je me situe dans le prolongement du travail de pionnier effectué par Daniel Yvinec ces dernières années. Pour autant, jʼai décidé dʼavoir une position différente vis-à-vis de lʼorchestre, de continuer dʼêtre musicien dans le groupe et de poursuivre mes activités de compositeur.

DIRECTEUR ARTISTIQUE
Jʼai pour mission de donner une cohérence artistique à toutes les productions, celles de lʼONJ mais aussi des petites formes issues de lʼorchestre que nous souhaitons multiplier et systématiser dans le cadre du développement des activités de la structure. Ces projets personnels des musiciens pourront être également produits dans le cadre du nouveau label discographique que nous allons créer. En un mot, jʼai la responsabilité artistique de toutes les créations et leur développement au sein de cet outil partagé quʼest aujourdʼhui lʼAJON.

UN CONSEILLER ARTISTIQUE
Jʼai souhaité mʼadjoindre les services dʼun conseiller artistique susceptible de mʼapporter un point de vue extérieur compétent lorsque je le juge utile. Cʼest à Bruno Chevillon, artiste éminent de la scène internationale, musicien engagé, ayant une longue et prestigieuse carrière à son actif, que jʼai proposé de tenir ce rôle. Nous avons expérimenté pour la première fois cette collaboration à lʼoccasion de la constitution de lʼorchestre.

QUEL TYPE DʼORCHESTRE ?
Quand jʼai postulé au poste de Directeur artistique, je nʼavais aucun format spécifique en tête, aucune orchestration définie. Ce qui mʼimportait cʼétait dʼimaginer un orchestre constitué de personnalités musicales fortes, qui, au-delà de leurs talents dʼinstrumentistes et dʼimprovisateurs, puissent enrichir le discours collectif de leurs expériences individuelles.
Cʼest pourquoi je ne mʼétais imposé a priori aucune limite quant à lʼinstrumentation. Jʼai ainsi effectué le recrutement, motivé par le désir dʼun orchestre intergénérationnel composé de musiciens aux parcours et aux registres singuliers, impliqués dans des recherches esthétiques personnelles fortes. Il se trouve que la plupart des musiciens que jʼai choisis mènent leurs propres projets. Cette diversité est pour moi le gage dʼune vraie richesse de propositions au sein de ce nouvel ONJ, mais aussi dans le cadre des projets en petites formes.

LE RECRUTEMENT
Parce que lʼONJ est une institution publique, il m’a semblé important que le recrutement des membres de lʼorchestre soit le plus large, le plus lisible et le plus juste possible. Cʼest pourquoi jʼai tenu à ce quʼun appel à candidature soit lancé en juin dernier pour permettre à tous les musiciens qui le désiraient, de postuler. Nous avons reçu plus de 300 dossiers, tous styles de jazz confondus, ce qui témoigne de lʼintérêt toujours grandissant, porté par de nombreux musiciens à cette institution, qui oeuvre depuis plus de 25 ans à la promotion du jazz de création, et de leur désir de participer à lʼaventure.
Jʼai étudié personnellement chaque candidature et dans lʼensemble jʼai été particulièrement impressionné par le niveau très élevé des propositions. J’ai sélectionné une trentaine de dossiers puis consulté Bruno Chevillon qui m’a permis d’orienter le choix définitif, guidé par la diversité, la cohérence et la compatibilité. Il m’a semblé très important de mêler les styles et les générations afin que tous sʼenrichissent mutuellement au service de lʼorchestre.

LʼOUVERTURE
Jʼai entendu à lʼoccasion de ce recrutement beaucoup de musiciens passionnants. Certains avaient un parcours prestigieux, j’en ai découvert d’autres. Bien évidemment, la plupart nʼont pas pu être intégrés à lʼorchestre mais je garde en tête l’idée dʼéventuelles futures collaborations ou de programmations dont j’aurai la charge prochainement. Je pense notamment à plusieurs jeunes collectifs de musiciens qui sont très révélateurs du dynamisme de la scène jazz française actuelle et de son ouverture sur les autres formes de musiques. Cette notion dʼouverture est primordiale. Il nʼy a pas dans cet ONJ de musiciens relevant à proprement parler du domaine contemporain ou de lʼunivers du rock. C’est un orchestre de jazz et dʼimprovisateurs, mais quasiment tous les membres du groupe ont des parcours individuels riches dʼun point de vue stylistique. Cʼest en ce sens quʼil mʼapparaît comme l’orchestre idéal, propre à prendre toutes les directions esthétiques possibles et à réaliser ce désir dʼouverture et de décloisonnement des genres qui est au coeur de mon projet.

LES MUSICIENS

OLIVIER BENOIT : Direction artistique, guitare
BRUNO CHEVILLON :Conseiller artistique, contrebasse, basse électrique
ERIC ECHAMPARD :Batterie
SOPHIE AGNEL : Piano, cordophone
JOZEF DUMOULIN : Claviers
THÉO CECCALDI  : Violon, alto
FABRICE MARTINEZ : Trompette, bugle, saxhorn
FIDEL FOURNEYRON : Trombone, euphonium
HUGUES MAYOT : Saxophones, clarinettes
ALEXANDRA GRIMAL : Saxophones
JEAN DOUSTEYSSIER  : Clarinettes, saxophone ténor