Tags

Related Posts

Share This

WRap, Endless

WRaP
Endless (Igloo)

WWW.IGLOORECORDS.BE

Avant cet album « Endless », Barbara Wiernik et Alain Pierre avaient déjà uni voix et guitare à différentes reprises, au sein d’Acous-Trees en compagnie du flûtiste Pierre Bernard, au sein du duo Different Lines ou avec la grande formation du projet Les 100 ciels qui regroupait les principaux musiciens ayant côtoyé la chanteuse : Manu Hermia (« Le murmure de l’Orient »), Jacques Pirotton et Pirli Zurstrassen (« PiWiZ »), Alain Pierre et Fred Malempré (Acous-Trees) et Yves Peeters (« Soul Of Butterflies »). La rencontre avec Jean-Louis Rassinfosse s’est faite plus tardivement, à l’occasion d’un stage de musique en Afrique. Après avoir constitué, autour d’un répertoire fort éclectique le Trio 27 (en référence aux différentes cordes vocales et instrumentales du trio), nos trois compères ont donc opté pour une forme d’acronyme WRaP, comme Wiernik, Rassinfosse et Pierre. Par rapport à la tournée JazzTour de Trio 27, le répertoire a été ici recentré : une mélodie d’Alain Pierre jouée en solo, cinq compositions co-signées par Barbara (paroles) et Alain (musique), un thème choisi par Jean-Louis (Jeito Cigano qu’il a co-signé avec la chanteuse brésilienne Marcia Maria pour l’album « Passion »), un grand classique intemporel (The Man I Love), deux références à des chanteuses que Barbara admire, Abbey Lincoln (Throw It Away qu’on retrouve sur les albums « Music Is The Magic » et « A Turtle Dream ») et Norma Winstone (Distance que la partenaire de Kenny Wheeler a enregistré en 2007) et, enfin, Vie Violence de Claude Nougaro sur une musique de Richard Galliano. Soit un thème joué en solo à la guitare 6 cordes (Les tourments des amants), deux mélodies chantées en français (Les 100 ciels, Vie violence), une en portugais (Jeito Cigano) et sept en anglais. Après les albums « Anfass » enregistré en 2000 avec Steve Houben et deux musiciens tunisiens, Fawzi Chekili (oud et guitare) et Hichem Badrani (ney) puis « ce « Dolce Divertimento » gravé en duo intimiste avec Steve Houben en 2007, on est ravi de retrouver Alain Pierre, tantôt à la guitare douze cordes (Sailor Of Sun, Les 100 ciels, Jeito Cigano), tantôt à la guitare classique (Throw It Away, Les tourments des amants, Endless), toujours avec la même fluidité mélodique et le même sens du rythme. L’entente avec la contrebasse  5 cordes de Jean-Louis est parfaite (écoutez les intros entre guitare et contrebasse volubile de Like A Summer Rain ou Les 100 ciels ou le superbe solo de Jean-Louis sur Distance). Que ce soit en anglais, en portugais ou en français, on retrouve la même voix ondoyante, d’une pureté cristalline : une voix qui devient instrument en totale communion avec la guitare et la contrebasse : écoutez ce The Man I Love interprété en duo voix-contrebasse, avec un long solo de Jean-Louis puis une partie en scat dans laquelle Barbara se montre aussi à l’aise qu’en vocalises (Les 100 ciels). Une harmonie empathique que l’on retrouve tant sur les rythmes lancinants (Jeito Cigano, Distance) que sur les rythmes plus rapides (Vie violence, Sailor Of Sun). Les trois compères de WRaP célèbrent « cette musique bleue qui devient arc-en-ciel », « cette mélodie qui m’envahit » : ils ne seront pas les seuls à en être habités.

Claude Loxhay

 

Agenda des concerts

16 février: Heusden / Come Di
20 février: Bruxelles / Jazz Station
22 février  Wodecq / Moulin du Moufla
15  mars: Bouillon
22 mars : Anvers / Rataplan
26 mars : Liège / J.Pelzer Jazz Club
28 mars : Comines / Passion des Terroirs
29 mars : Alost / Aan de Dender
30 mars : Ninove / Aan de Dender