Gaume Jazz Festival : Manu Hermia Trio

Le premier jour du Gaume Jazz, le vendredi 12 août, le Unit European Quartet du jeune trompettiste Jean-Paul Estiévenart, impressionnant par la fluidité de ses improvisations, mais aussi par ses talents d’arrangeur et de compositeur, sera suivi en soirée par le trio du saxophoniste et flûtiste Manu Hermia, artiste multifacette, lauréat des Octaves de la Musique 2011, qui propose son « rajazz », entre traditions afro-américaines et indiennes.


En exclusivité, voici le texte lu par Philippe Schoonbrood, rédacteur en chef de JazzaroundPress, le mardi 14 juin dernier, à la Ferme du Biéreau pour la remise de l’Octave 2011, catégorie Jazz, à Manu Hermia :

Pour paraphraser Archie Shepp : … il est jazz…

Il ne connaît ni frontières, ni cloisons…

Comme observateur des arts du spectacle, j’ai eu l’occasion de l’écouter dans Slang, projet Jazz-rock qui convoque aussi le multimédia et le hip-hop…
de l’entendre et de le voir dans le « Vertige du Papillon » de la compagnie Feria Musica…  Là on est dans le registre du « nouveau cirque », territoire qu’il continue de creuser avec la compagnie Babafish, un nouveau spectacle est d’ailleurs annoncé pour la rentrée…

Au retour d’un séjour en Inde, il nous dévoilait sa lecture d’une des grandes civilisations planétaires, par la photographie et son jeu tout en nuances au bansuri…
L’une et l’autre expression merveilleusement immortalisée dans le double cédé intitulé « Le Murmure de l’Orient »…

Et puis, particulièrement pour cette Octave 2011, il y a son trio, avec un répertoire plus proche de la tradition afro-américaine de la note bleue, traversé par les vibrations du « rajazz »,
Le « rajazz » est une contraction entre ragas et jazz, et désigne ainsi une technique et une philosophie musicale qui croisent les traditions mélodiques indiennes avec les libertés rythmiques et harmoniques propres au jazz…

Le lauréat 2011 est un papillon responsable de nombreuses pollinisations croisées…  son univers musical est celui d’un artiste singulier qui caresse le pluriel avec talents.

J’appelle l’Octave de la Musique 2011, catégorie jazz : Monsieur Manu Hermia

Octave de la Musique 2011

copyright David Williame