Tags

Related Posts

Share This

Brosella Folk & Jazz 2015

Brosella Folk & Jazz 2015: 11 et 12 juillet.

BROSELLA.BE

Festival en plein air et en pleine nature, au pied de l’Atomium : peut-on rêver mieux ?

De la musique traditionnelle, du jazz, du groove funky, des métissages musicaux à l’envi. Deux belles scènes : le Théâtre de Verdure et, à quelques pas, le Palm Hop Stage. Premier concert à 15 heures et dernier à 22 h 30. Le samedi est consacré au folk mais pas que… Le groupe français Lolomis (harpe, flûte baroque, percussions) ouvre le festival avec ses musiques traditionnelles. La violoniste canadienne April Verch lui succède suivi par une rencontre intéressante : le trio de Frank Vaganée, le leader du Brussels Jazz Orchestra, croise la route de Zefiro Torna, ensemble vocal et instrumental emmené par le luthiste Jurgen De Bruyn. Un parcours musical allant de la Renaissance italienne à Liszt. La soirée se poursuit avec le groupe serbe SARS à la découverte de la musique des Balkans; avec la chanteuse anglaise Martha Tilston et le quintet danois Afenginn : une musique traditionnelle mariée à l’énergie moderne de Copenhague.
Le dimanche est dédié au jazz, sous toutes ses formes. Départ en fanfare au Théâtre de Verdure, pardon en big band, avec le Jazz World Orchestra des Jeunesses Musicales, emmené par le tromboniste Luis Bonilla. 16 h 25 : Antoine Pierre, « Mister Toots Award », présente son octet Urbex, avec, entre autres, Jean-Paul Estiévenart (trompette), Steven Delannoye (saxophones), Toine Thys (saxophone ténor et clarinette basse), Bram De Looze (piano) : un groupe qui aurait mérité d’occuper la grande scène. Suivra le saxophoniste Guillaume Perret et son Electric Epic, formation au groove survolté qu’on a pu découvrir au dernier Jazz à Liège. Lui succédera Dries Laheye (basse électrique), du groupe Stuff, dans son nouveau projet de jazz fusion Kan-Kan. Ensuite, de nouveau, au Théâtre de Verdure, un grand de la guitare : Ulf Wakenius, le dernier guitariste d’Oscar Peterson, infaillible compagnon du contrebassiste NHOP (Niels Henning Orsted Petersen) et accompagnateur attitré de la chanteuse Youn Sun Nah.

21h15, le Colombien Juan Garcia-Herreros s’installera sur le Palm Stage avec sa basse électrique à six cordes. La soirée se terminera en feu d’artifice avec le nouveau projet du saxophoniste Frank Deruytter. Après son quartet en compagnie d’Eric Legnini et Peter Erskine, voici son OTO-Machine, un big band de 15 musiciens comprenant, entre autres, Frank Vaganée (saxophone alto), Nico Schepers (trompette), Carlo Nardozza (trompette), sur des arrangements signés par deux autres membres du BJO : Dieter Limbourg (saxophone alto) et Lode Mertens (trombone).

Ça va groover une fois… oufti !

Claude Loxhay