The Kentucky Headhunters, Live At Ramblin’ Man Fair avr01

Tags

Related Posts

Share This

The Kentucky Headhunters, Live At Ramblin’ Man Fair

The Kentucky Headhunters,

Live at the Ramblin’ Man Fair

ALLIGATOR RECORDS

Voici donc le deuxième album des The Kentucky Headhunters pour Alligator Records (1). Les frères Young (Richard, guitare rythmique et chant et Fred, batterie et chant), Doug Phelps (basse) et le flamboyant Greg Martin (guitare slide) ont gravé 10 faces extraverties et ludiques, le tout enregistré en public At The Ramblin’ Man Fair en Angleterre, lors d’une tournée U.K./Suède. Le répertoire est très festif, très jubilatoire, très rock et très excitant, devant un public enthousiaste et communicatif ! Que dire de plus en exergue ? Que les covers sont au top, surtout Big Boss Man de Jimmy Reed et une version pleine d’émotion du Don’t Let Me Down des Beatles. Par contre, Have You Ever Loved A Woman (illustré par Freddy King et beaucoup d’autres) est un peu plus faiblard (sur le plan vocal, au début du morceau seulement, mais totalement correct sur le plan instrumental). On passe aussi d’excellets moments avec les compositions originales comme Shufflin’ Back To Memphis, un blues lent bouillonnant d’énergie contenue, et ce Wishing Well en médium avec un Greg Martin très inspiré. Mention spéciale aussi pour Walkin’ With The Wolf, une parodie des aventures du Petit Chaperon Rouge et du loup. Et, en sus, il y a une cerise sur le gâteau. En effet, il restait 3 titres d’une séance en studio sortie en 2015 (mais gravée en 2003 avec le pianiste Johnnie Johnson, et le bassiste Anthony Kenney). Trois morceaux inédits et superbes. Ils ont été ajoutés à cet opus avec un J. Johnson en toute grande forme, et pour notre plus grand plaisir. Ainsi qu’une fascinante version de Rock Me Baby , en slow, le très enlevé Rock’n Roller et une version vitaminée du Hi-Heel Sneakers (de Tommy Tucker).

Robert Sacre

(1) Premier album en 2015 , «Meet Me In Bluesland» (AL4965) avec Anthony Kelley (basse, au lieu de D.Phelps) et, en guest, le pianiste Johnnie Johnson (ex-Chuck Berry et titulaire de plusieurs albums de blues sous nom)