Tags

Related Posts

Share This

Toots Hibbert

Toots Hibbert, 1974 © Michael Putland

Toots Hibbert
8 décembre 1942 – 11 septembre 2020

Curieux destin… Frederick Nathaniel Hibbert, dit « Toots » crée les Maytals avec Raleigh Gordon et Jerry Matthias au début des années 60, à Kingston. Le groupe devient rapidement l’un des fers de lance du ska. Lorsqu’il sort de prison après dix-huit mois d’enfermement pour détention de marijuana, Toots écrit la chanson « 54 46 That’s My Number », son matricule de prisonnier dont il obtiendra un tube en 1966… Quelques mois plus tard, le groupe publie « Do the Reggay », un titre précurseur d’une musique qui fera chalouper le monde durant bien des décennies… même si l’orthographe sera modifiée par la suite. Chris Blackwell et son label Island s’emparent de l’affaire dès 1975 et l’album « Funky Kingston ». Le groupe connaîtra un succès mondial jusqu’en 1982, au moment où le trio se sépare, bien que Toots garde pour lui le patronyme des Maytals. Il restera d’ailleurs en activité (disques et concerts) jusqu’au bout… Au moment où Toots Hibbert s’apprête à reformer le groupe historique, on apprend qu’il est admis aux soins intensifs de l’hôpital de Mona (Jamaïque) où il finira par décéder « des suites de complications dues au COVID 19 ». Il nous laisse un dernier témoignage, l’album « Got to Be Though » qui venait d’être publié par Trojan.

Yves «JB» Tassin