Carolyn Gaines : Beware Of My Dog sept28

Tags

Related Posts

Share This

Carolyn Gaines : Beware Of My Dog

Polka Dot Records

Qui l’eut cru ? Le guitariste Roy Gaines est l’heureux père d’une chanteuse qui se lance hardiment dans la jungle du show business. Pour l’accompagner, elle a recruté, entr’autres, une légende du R&B, le saxophoniste Big Jay McNeely (dans 3 faces), ainsi qu’un membre de sa famille , saxophoniste lui aussi, Grady Gaines Jr (dans 2 faces). Elle a pastiché 9 des 11 titres en s’inspirant d’artistes qu’elle admire, comme Big Mama Thornton (le titre éponyme avec McNeely, calqué sur « Hound Dog »), comme Jimmy Reed (« Stone out Of Your Raggy Mind » – avec Grady Gaines Jr – est basé sur « Baby What You Want Me To Do? »), etc… Sa voix est très/trop nasale et souvent grasseyante, ce qui imprime à son chant une bonne dose de vulgarité qui ne sera pas au goût de tous. C’est limite dans le nerveux « Catch That Train » (avec G.Gaines Jr) inspiré par le « Boom Boom » de J.L.Hooker. Par contre c’est patent (et dérangeant) dans ses compositions-pastiches  comme « Mr. Dill Pickle » inspiré par « I Want A Piece Of Your Pie » de Blind Boy Fuller (1937), mais aussi dans « I’m Your Cat Baby » avec McNeely (vaguement calqué sur « Back Door Man » de Howling Wolf) et dans les covers comme « Hoochie Coochie Woman » (l’idée de faire un pendant au titre macho de Muddy Waters était bonne, mais le style vocal n’est pas à la hauteur) ou comme dans « Done Got Old » modelé sur le même titre enregistré en 1966 par David Jr. Kimbrough , etc… On ne va pas tout détailler. Mc Neely intervient aussi dans « Something On Your Mind », une de ses propres compositions et une heureuse conclusion à l’album. Mais on conseillera à Miss Gaines de se choisir un bon coach vocal.

Robert Sacre