Tags

Related Posts

Share This

Labarrière – Poulsen, Busking

Hélène LabarrièreHasse Poulsen, Busking 

(INNACOR)

Busking, c’est faire la manche dans la rue en jouant de la musique. Ça vient d’un vieux mot latin qui a donné busquer en ancien français. Busquer signifie chercher fortune. On retombe bien sur nos pattes. Hélène Labarrière, contrebassiste mélodiste et Hasse Poulsen, guitariste percutant sont dans cette optique, celle de courir le magot. Et il est dans chacun des morceaux de ce disque, le magot ! Car ces reprises de chansons connues, entêtantes parfois, sont des petits trésors d’inventivité et de délicatesse. Tout ce qui brille n’est pas de l’or, mais avec un peu d’humour et beaucoup de liberté, on peut faire passer des vieilles rengaines pour des ritournelles inédites. Leur machine à tubes a donc déstructuré / restructuré les chansons de Leonard Cohen, Stromae, Michel Berger, Lennon-McCartney, Dylan, Feist… Et l’on assiste à un ballet sobre et mécanique, entre la guitare et la basse, qui délicatement assurent le thème et l’accompagnement, à tour de rôle. Quelques instants on croit entendre une simple mélodie, une chanson comme une autre, mais déjà, les crissements, les attaques, les dérives, les envolées ne laissent aucun doute sur la nature improvisée de ces arrangements. « Lucy in the Sky With Diamonds » est le prétexte à un trip électroacoustique éthéré en parfaite concordance des temps avec l’original. « Formidable » est proprement dynamité et les vagues lambeaux de mélodies retombent en cendres. Quant à « Les uns contre les autres », on prend conscience (puisque les bêlements paroliers sont absents) de la beauté de cette mélodie-là. Contrebasse et guitare, ça demande de grands étuis, Poulsen et Labarrière y récoltent une fortune sonnante et trébuchante en busquant ainsi !

Matthieu Jouan