Collard-Neven, Donato, Tanguay, Mardi 16 juin sept12

Tags

Related Posts

Share This

Collard-Neven, Donato, Tanguay, Mardi 16 juin

Jean-Philippe Collard NevenMichel DonatoPierre Tanguay,

Mardi 16 juin

IGLOO RECORDS

Pianiste de formation classique, Jean-Philippe Collard-Neven est un parfait exemple d’éclectisme : il a fait partie de l’Ensemble des Musiques Nouvelles jusqu’en 2003, il a fait une tournée dédiée au tango avec José Van Dam, mais est aussi compositeur :  » Sept Compositions Fugitives pour Piano » est un bel exemple de sa musique introspective. Depuis une dizaine d’années, il s’est tourné vers le jazz, d’abord en duo avec Jean-Louis Rassinfosse (« Regency’s Nights » en 2006, « Second Move » en 2007) puis, en quartet en compagnie de Fabrice Alleman (clarinette, saxophone) et le percussionniste Xavier Desandre-Navarre (« Braining Storm » en 2010). En solo, il a enregistré, déjà pour Igloo, « Out of Focus » et a retrouvé Jean-Louis Rassinfosse pour « Filigrane », enregistré avec le quatuor à cordes Debussy. Le voici dans la très classique formule du piano trio, pour « Mardi 16 juin », un album enregistré lors de deux séjours à Montréal, le premier en mai 2014, le second en juin 2015. Il est accompagné par deux grands noms du jazz canadien : le contrebassiste québecois Michel Donato et le batteur Pierre Tanguay. Né en 1942, le premier a poursuivi ses études au Conservatoire de Montréal et a derrière lui une carrière internationale : il a ainsi joué avec Oscar Peterson, Bill Evans, Art Farmer et Gerry Mulligan et écrit plusieurs musiques de film. Il est venu très souvent en Europe et a notamment enregistré « Marée Bass…e », pour Label Bleu, avec Georges Arvanitas en invité. Le second est le batteur attitré du saxophoniste Jean Derome (entre autres, album « Monk Work »), a enregistré avec l’accordéoniste français Daniel Mille mais aussi avec notre compatriote Erwin Vann (album « Yul »). Le répertoire de l’album est constitué de compositions originales : quatre de Collard-Neven, une de Donato (Petite Brise), trois de Tanguay (Djuni, La balance, Pour Clara) et une de Diane Labrosse, une compositrice dédiée à la musique improvisée (Mardi 16 juin). Au total, neuf pièces intimistes, des ballades : Petite brise, Moon Smile, Gros Câlin, Djuni avec ce jeu de balais tout en légèreté de Michel Tanguay et un beau solo de contrebasse ou encore La balance qui s’ouvre sur une savante intro de cymbales. D’autre part, Jean-Philippe Collard-Neven sait aussi se lancer dans des tempos plus rapides (Mardi 16 juin, Toronto ou Pour Clara avec une belle intro en piano solo), mais, en parfait Passeur d’étoiles, toujours au service d’un délicat lyrisme mélodique, quelque part entre Bill Evans et Charles Loos.

Claude Loxhay

Concert de présentation à Flagey (Bruxelles) : 16 septembre.