A l’assaut de l’empire du disque jan27

Tags

Related Posts

Share This

A l’assaut de l’empire du disque

Stephen Witt

Á l’assaut de l’empire du disque

CASTOR ASTRAL ÉDITEUR

Après avoir fait paraître Perfecting Sound Forever, la somme mythique de Greg Milner sur l’histoire de la musique enregistrée, le Castor Astral propose dans sa collection Castor Music A l’assaut de l’empire du disque, une édifiante enquête de Stephen Witt sous-titrée Lorsque toute une génération commet le même crime.
On l’aura compris, nous plongeons avec le journaliste du New Yorker dans cette période finalement assez courte où le téléchargement de phonogrammes sur Internet est passé d’une poignée d’informaticiens pirates organisés en clubs pyramidaux ou en collectionneurs libertaires, à un phénomène de masse. Mais surtout de quelle façon, par une cécité coupable et une accumulation ahurissante de catastrophes industrielles, les majors ont fait basculer l’économie de la musique dans un marasme durable.

L’écriture nerveuse et parfois ironique de Witt évite l’écueil de la thèse démonstrative pour se donner des airs de polars. De l’ouvrier de la chaîne de production des CD qui, à lui seul, a quasiment mis à genoux son employeur en faisant fuiter les œuvres avant leur parution aux scientifiques allemands de la Franhofer qui ont créé le MP3 et illustré à merveille le Lièvre et la Tortue de La Fontaine, le livre est une série de portraits. Ils sont souvent hauts en couleur, attachants et permettent de retracer comment il fut aisé de renverser la table à mesure que les technologies se perfectionnaient. Ils se croisent de manière opportune ou fortuite avec en toile de fond un capitalisme qui s’ingénie, avec une constance qui force le respect, à persister dans l’erreur et l’incompréhension. Voire à prendre résolument les clients pour des abrutis.

Evidemment, il y a bien longtemps que les majors ne font plus semblant de s’intéresser à nos musiques. Bien sûr, le livre nous conforte dans la certitude que les trois constantes qui caractérisent l’industrie du disque sont l’orientation au doigt mouillé, l’opportunisme et le court-terme. Ce sont pour toutes ces raisons que A l’assaut de l’empire du disque est un livre important ; il permet de penser l’économie de la musique, fut-elle de niche, à la lumière des égarements et du déni du passé. Un livre nécessaire.

Franpi Barriaux