Wolfgang Muthspiel, Rising Grace jan31

Tags

Related Posts

Share This

Wolfgang Muthspiel, Rising Grace

Wolfgang Muthspiel, Rising Grace 

ECM RECORDS

D’abord il y a la sonorité acoustique de la guitare du leader – leader parce qu’il compose neuf thèmes sur dix, laissant à Brad Mehldau Wolfgang ‘s Waltz -, puis la douceur du son de trompette d’Ambrose Akinmusire,  ensuite l’élégance de Larry Grenadier à la contrebasse, et la subtilité du jeu de batterie de Brian Blade, enfin l’accompagnement retenu, lyrique, sublime de Brad Mehldau. Un quintet de stars, oui, mais où on ne se marche pas sur les pieds, où l’écoute mutuelle est intense et respectueuse, du tout grand art. Bien sûr, on ne doit pas s’attendre à des envolées rythmiques et énergiques, on est chez ECM que diable ! Mais il est bien difficile de se détacher de cette musique fascinante, de ne pas remettre le compteur à zéro pour se refaire l’intégralité de l’album, puis une troisième fois Intensive Care pour encore une fois faire le voyage sur un nuage que nous propose la guitare de Muthspiel et la trompette d’Akinmusire. Ou Superonny pour la guitare électrique légère du leader et l’attente qu’on n’espérait plus d’un tempo légèrement emporté, les accords décalés et contemporains de Mehldau. Ou encore sur Boogaloo autre pièce subtilement enlevée et qui met en avant le sens aigu de la conversation de tout le quintet.  Avant « Driftwood », son premier album en leader chez ECM (déjà avec la même rythmique Grenadier-Blade), Wolfgang Muthspiel s’était fait plutôt discret, mais ce nouvel album le fait à coup sûr grimper dans la cour des grands compositeurs européens.

Jean-Pierre Goffin