Igor Gehenot Trio « Road Story » juil21

Tags

Related Posts

Share This

Igor Gehenot Trio « Road Story »

Igor Gehenot Trio
Road Story
On avait découvert Igor Gehenot, dès 2008, au sein du Metropolitan Quartet, aux côtés d’Antoine Pierre (batterie), Sylvain Haenen (guitare) et Louis Frères (basse électrique), dans un répertoire volontiers groovy où il faisait souvent appel au piano électrique. On l’avait ensuite retrouvé en trio, avec déjà Sam Gerstmans à la contrebasse et Antoine Pierre, dans un registre beaucoup plus intimiste qui lui valut de se produire sur la grande scène des Dinant Jazz Nights en 2010, avec Greg Houben en invité en fin de concert. Le voici, pour son premier album personnel, dans un répertoire uniquement constitué de compositions originales, avec son nouveau trio : si Sam Gerstmans est toujours à la contrebasse, la batterie est désormais occupée par Teun Verbruggen, l’un des membres fondateurs du Jef Neve Trio. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le jeune pianiste impressionne par son étonnante maturité de jeu et d’écriture. Que ce soit au long de ballades d’un profond lyrisme mélodique (Promenade, Nuit d’hiver, Green valley), dans l’up tempo de Rude Awakening ou encore ce groove tourbillonnant proche de certaines compositions de Jef Neve (A Long Distance Call to JC), il fait preuve de sa tranquille assurance, magnifiquement soutenu par la contrebasse volubile de Sam gerstmans et le jeu tout en délicatesse de couleurs de Teun Verbruggen (écoutez son utilisation subtile des mailloches sur Nuit d’hiver, son jeu vigoureux de cymbales sur A Long Distance Call to JC ou son brillant solo sur ce Mister Moogoo au groove endiablé). Incontestablement, Igor Gehenot trace sa route : unanimement apprécié au sein de la jeune scène belge du jazz, il est promis à un bel avenir. On le retrouvera avec son trio, entre autres, en janvier prochain, lors de la tournée Jazz Tour de 2013 : à vos agendas.
Claude Loxhay