Hubert Dupont, Golan Al Joulan, Vol.2 août28

Tags

Related Posts

Share This

Hubert Dupont, Golan Al Joulan, Vol.2

Hubert Dupont, Golan Al Joulan, Vol.2

ULTRABOLIC

Contrebassiste de Kartet, au sein duquel il côtoie Benoît Delbecq, Guillaume Orti et Stéphane Galland, Hubert Dupont mène ses propres projets. Après Jasmin, dédié au printemps arabe, il a proposé l’an dernier « Golan Al Joulan », un premier album enregistré live à Fontenay-sous-Bois, après différents séjours en Palestine, notamment sur le plateau du Golan (Al Joulan en arabe). Voici le 2e volume. On y retrouve la même équipe soudée autour de la contrebasse mélodique du leader : les Palestiniens Ahmad Al Khatib à l’oud et Youssef Hbeisch aux percussions (riq, bendir, derbouka et autres percussions), le Tunisien Zied Zouari au violon, la Française d’origine syrienne Naïssam Jalal à la flûte et Matthieu Donarier à la clarinette.

Pour ce volume 2, quatre compositions originales, trois écrites par Hubert Dupont, une par Ahmad Al Khatib, soit quatre longues plages ouvertes à de larges espaces d’improvisation. L’album s’ouvre sur Tusi qui illustre parfaitement la pureté de sonorité de la contrebasse au travers de pizzicati voltigeurs. Après cette intro, viennent se joindre percussions, oud, clarinette ainsi que le violon et la flûte qui prennent de beaux solos. Vient ensuite Accept The Changes, dialogue entre la contrebasse, toujours très lyrique, et l’ensemble instrumental dont surgissent les solos de la clarinette volubile, d’une derbouka colorée et de l’oud à la sonorité limpide. On retrouve l’oud en évidence sur l’intro de Furatain, pièce jouée en trio avec la contrebasse et les percussions. Conclut le concert, Midday Promise, avec une splendide intro de contrebasse sur fond de percussions, à laquelle se fondent clarinette, flûte et violon, au travers d’une palette sonore aux couleurs pastels. Avec ce deuxième volume, on retrouve un vrai dialogue entre Orient et Occident, loin d’un exotisme de pacotille, un vrai échange de cultures, ce que permet la complicité partagée d’un concert live. Une nouvelle réussite.

Claude Loxhay