Tags

Related Posts

Share This

Arno, pépère pervers ?

La « rock attitude » du citoyen Arno Hintjens a fait le buzz après son apparition lors du JT de la télévision publique belge. En fin d’entretien, en réponse à une question bateau de la présentatrice sur son attachement à la Belgique, Arno stigmatise le personnel politique du Plat Pays par un très élégant « … fuck them all… », pointant,  pour ceux qui n’auraient pas compris la formule anglo-saxonne, sorte de dérivé généreux de NTM, un index vers le ciel… Facile, débile et  imbécile… on en rirait si la Belgique comme d’autres pays européens n’étaient pas menacée par le danger nationaliste, les discours simplistes, réducteurs, racistes…

 

Pour l’avoir rencontré plusieurs fois à l’Archiduc, bar bruxellois désormais mythique, et le plus souvent pour des concerts d’ultra du free jazz, je peux témoigner de l’intelligence de l’auteur de l’hymne européen le plus attachant… « putain, putain, nous sommes quand même tous des Européens »… air repris, entonné par des dizaines de milliers de spectateurs lors de festivals, de concerts… bref, comme dirait Gramsci, plus efficace que mille discours des sieurs Van Rompuy et Barroso réunis !

Donc beste Arno, ta parole est entendue, elle porte,  ta responsabilité est grande… et la prochaine fois, réfléchis aux conséquences « motherfucker » !