José Lencastre Nau Quartet, Fragments of Always déc08

Tags

Related Posts

Share This

José Lencastre Nau Quartet, Fragments of Always

José Lencastre Nau Quartet,

Fragments of Always

FMR RECORDS

 

Avec le pianiste Rodrigo Pinheiro, entendu à maintes reprises avec le trompettiste Luis Vincente, et le contrebassiste Hernani Faustino, un pilier de la scène portugaise, le saxophoniste Jose Lencastre et le percussionniste Joao Lencastre, forment le Nau Quartet, un ensemble soudé, cohérent, pour un projet d’une musique « free-jazz » de la meilleure facture dans une perspective contemporaine et une profonde conscience de l’acte de jouer collectivement. L’écoute mutuelle se concentre sur le jeu de chacun en suivant des schémas subtils, le squelette que l’originalité de leurs jeux respectifs, leur empathie et les nombreuses connections timbrales, rythmiques, thématiques, scalaires, etc… étoffe et nourrit la musique de manière organique pour ouvrir des horizons enchanteurs. La démarche du soliste qui s’appuie sur riffs et pulsations est absente ici, chaque instrumentiste se posant à l’égal de l’autre dans le champ sonore et la masse orchestrale. Le souffleur et le pianiste articulent leurs phrasés sur les vagues rythmiques incessamment renouvelées, accentuées ou différées du bassiste et du batteur. Une Aphorism Suite en six mouvements balancés, à la fois étudiés et spontanés et six compositions supplémentaires : Fragments of Always, Peculiar Landscape, Dancing Snake, Visible Wind, All Ways, Axis Mundi. Leur trame est riche et son incarnation est vécue, vivifiée, assumée. Une démarche  originale pour le modèle sax-piano-basse-batterie, sentier battu par tous les musiciens de (free) jazz sur tous les continents. On songe à Paul Bley et son trio avec Altschul, lorsque ceux-ci scotchés au Little Theatre Club vers 1967/68 découvrant John Stevens et Evan Parker ou Trevor Watts, enregistrèrent Ending et So Hard It Hurts suspendus dans l’abstraction. On dit qu’une bonne improvisation collective se déclare lorsque la musique du groupe va au-delà de la somme de ses parties. Le pianiste Rodrigo Pinheiro est une solide recrue qui pourrait briller aisément en tirant les marrons du feu avec sa brillante technique (en « détonnant ») , mais il s’échine à jouer dans l’esprit du quartet. Ces quatre musiciens peuvent paraître individuellement « moins » originaux que d’autres, MAIS la manière dont ils évoluent en quartet et leur étroite imbrication les distinguent de nombreux groupes proches de leur style : subtilité, équilibre et  togetherness !

Jean-Michel Van Schouwburg