Dee Dee Bridgewater, Memphis… déc18

Tags

Related Posts

Share This

Dee Dee Bridgewater, Memphis…

MEMPHIS…YES, I’M READY by Dee Dee Bridgewater from niccolò bruna on Vimeo.

Dee Dee Bridgewater,

Memphis…Yes I’m Ready

OKEH RECORDS

Miss Bridgewater est bien sûr la grande chanteuse de jazz mondialement connue et appréciée. Ici, elle a voulu se faire (enfin) plaisir et retourner à ses sources, le Memphis où elle est née en mai 1950… une enfance bercée aux sons de Stax et Hi Records. Elle a investi les Royal  Studios de Lawrence «Bo» Mitchell ( fils/héritier de Willie Mitchell), entourée de musiciens imprégnés de l’esprit «Memphis soul», et dirigée par son manager perso, sa fille ainée  Tulani. Elle s’est éclatée avec un répertoire soul qui cède une large place au gospel avec une belle version, entourée d’un chœur, du (Take My Hand) Precious Lord de Thomas A. Dorsey. Le blues est bien présent aussi avec des versions très soul et arrangées à la sauce Bridgewater, comme sur Going Down Slow de St Louis Jimmy, The Thrill Is Gone de Roy Hawkins (mais encore plus connu grâce à B.B.King) et ce Hound Dog de Leiber-Stoller, popularisé par Big Mama Thornton. Pour le reste on est bien dans une Memphis Soul dépoussiérée, jazzy et modernisée avec, entre autres, le Can’t Stand The Rain de Ann Peebles, The Sweeter He Is d’Isaac Hayes et David Porter, Yes I’m ready de Barbara Mason ou Why Am I Treated So Bad de Roebuck Pops Staples…. jusqu’au rock’n’roll de Memphis avec ce Don’t Be Cruel que ne renieraient pas Elvis Presley et Otis Blackwell, les compositeurs de ce titre. Une belle pièce dans la discographie déjà très étoffée de la chanteuse.

Robert Sacre