Aka Moon, Now déc22

Tags

Related Posts

Share This

Aka Moon, Now

Aka Moon, Now

OUTHERE MUSIC

Aka Moon vient de fêter ses 25 ans d’existence: une longévité dont peu de formatons peuvent se targuer. Pour célébrer cet anniversaire, le trio de complices a sorti un coffret de 20 cédés, du premier album de 1992, simplement intitulé Aka Moon avec ses deux girafes en couverture,  jusqu’à The Scarlatti Book de 2015. Une magnifique rétrospective évoquée lors de l’interview réalisée par Jean-Pierre Goffin. Et voici que sort un nouvel album, Now: un retour au trio de base, comme sur Rebirth de 1993 ou Unison de 2012. Soit huit nouvelles compositions de Fabrizio Cassol, aux titres évocateurs. D’une part, une volonté de continuité, de fidélité à ses rêves(Persevering, Old and new Dreams), de l’autre, une évidente fidélité aux voyages, à la découverte d’autres cultures (Nomadism, The Visitor, Spiritual Exile). Bref, cet album propose une image parfaite de ce que Aka Moon est « hic et nunc »: une alchimie sonore immédiatement reconnaissable parce que chaque musicien, à commencer par Fabrizio Cassol, a pu se forger sa propre identité, son propre son. Lors des débuts de Trio Bravo, on pouvait percevoir chez Cassol une référence à Arthur Blythe (pour preuve la composition intitulée Blythology), puis, avec les débuts d’Aka Moon, une référence à Steve Coleman et au mouvement M’Base. Mais, au fil du temps, il s’est forgé sa propre identité, son propre son: une sonorité incisive, une attaque tranchante de l’alto (comme sur Persevering ou Now) à laquelle peut succéder une sonorité plus veloutée (Nomadism, The year of Fire Horse). De son côté, Michel Hatzigeorgiou s’est forgé cette sonorité franche, pleine, cette ligne mélodique comme rythmique qui a pu influencer des musiciens comme Sylvain Daniel, l’actuel bassiste de l’Orchestre National de Jazz. Quant à Stéphane Galland, tout jeune accompagnateur d’Eric Legnini, avec Jean-Louis Rassinfosse, l’aîné, à la contrebasse, en devenant batteur attitré de Kartet avec Benoît Delbecq (p) et Guillaume Orti (as), en passant par ses collaborations avec Joe Zawinul ou Ibrahim Maalouf ou encore son projet Lobi, avec Magic Malik,  il a porté sa science des polyrythmes à son apogée. Cette identité sonore est aussi le fruit d’une volonté perpétuelle de découvertes: musique et rythmes indiens avec Aneesh Pradhan aux tablas (album Akasha) ou Sivaraman au mridangam (Ganesh), percussions africaines avec Doudou N’Diaye Rose (Live at Voortui) ou Baba Sissoko (Culture Griot), musique des Balkans (Aka Balkan Moon, avec Nedyalko Nedyalkov au kaval), d’Afrique du Nord (Alefba avec l’oud de Khaled Aljaramani), ensemble de musique contemporaine (l’ensemble Ictus dirigé par George-Elie Octors pour Invisible Mother) comme relecture de Scarlatti (avec Fabian Fiorini au piano pour The Scarlatti Book). Aka Moon est le fruit de toutes ces rencontres. Avec ses huit compositions originales signées F. Cassol, Now est un parfait miroir de ce trio empathique, de Nomadism qui révèle la transhumance naturelle du trio à Spiritual Exile qui clôt l’album: les trois complices tissent patiemment leur toile à la manière de la fidèle Pénélope.

Claude Loxhay