Fats Domino, The Indispensable jan22

Tags

Related Posts

Share This

Fats Domino, The Indispensable

Fats Domino, The Indispensable 1949-1962   

FREMEAUX ASSOCIES

Antoine ‘Fats’ Domino nous a quittés le mardi 24 octobre 2017. Sa famille était originaire de La Vacherie, sur un coin de la célébrissime Plantation Laura, à quelques miles de New Orleans, où il est né en février 1928, dans le Lower 9th Ward. Il y a toujours habité même après le passage de l’ouragan Katrina qui a dévasté sa maison en août 2005. En effet, réfugié sur son toit, il avait dû être évacué avec sa femme par hélicoptère ! Il avait ensuite fait reconstruire sa maison au même endroit.  Fats Domino fut un Pionnier du R&B, style New Orleans, et sa carrière a été prestigieuse, une vraie star mondiale du Rock ‘n’ Roll. Toutefois, il faut reconnaitre que le succès planétaires de titres comme Blueberry Hill, Blue Monday et I’m Walkin’ To New Orleans, entre autres (et reprises ici), a jeté une ombre sur les blues et boogies qu’il avait enregistré pour Imperial Records dès 1949. C’est à cette carence que remédie le premier album de cette série avec The Fat Man et Hide Away Blues de 1949, Little Bee, Boogie Woogie Baby ,Hey La Bas Boogie,  Careless Love de 1950 etc. Les autres albums du coffret couvrent toute la période Imperial jusqu’en 1962, et recèlent encore des faces marquées du sceau du blues et du boogie woogie comme Fats Domino Blues, Bad Luck And Trouble, Trouble Blues, Barrelhouse, Little School Girl… mais aussi, outre celles déjà citées, des titres emblématiques sur lesquels tout le monde a dansé et que tous nous avons fredonnés avec ravissement : Mardi Gras in New Orleans, Second Line Jump, All By Myself, Ain’t That A Shame,  My Blue Heaven, When The Saints Go Marcin’ In, Walking My Girl Josephine, Let The 4 Winds Blow, Jambalaya(On The Bayou) et tant et tant d’autres. Tous ces titres se retrouvent ici, d’autres sont parfois à découvrir ou redécouvrir, sur les 120 morceaux qui composent ce recueil. Fortement recommandé.

Robert Sacre