Curtis Salgado – Alan Hager, Rough Cut mar26

Tags

Related Posts

Share This

Curtis Salgado – Alan Hager, Rough Cut

Curtis Salgado & Alan Hager, Rough Cut

ALLIGATOR RECORDS

Curtis Salgado et Alan Hager jouent ensemble depuis 2003, à Portland, dans l’Oregon. Hager a intégré le band de Salgado en 2015. Depuis lors, ils ne se lassent pas de jouer en duo. Ils ont ainsi décidé de graver «leur» album avec un accompagnement minimal. Sur 13 faces, il y a 8 compositions originales, en slow pour la plupart, avec, d’entrée de jeu, un très atmosphérique I Will Not Surrender où Hager démontre l’ampleur de son talent comme guitariste. Ce titre est poignant, émotionnel et dramatique. On ajoutera, dans le même registre, I Want My Dog To Live Longer, une déclaration d’amour à un chien, et encore Hell In A Handbasket où Salgado parle, use d’humour noir et joue du piano. Il y aussi The Gift Of Robert Charles, introverti où le rythme lent au début s’accélère avec une belle partie de Hager à la slide guitar, ainsi que So Near To Nowhere qui est en médium et One Night Only bien enlevé (avec Jim Pugh au piano). Ces titres, comme les autres, démontrent la complémentarité des deux compères, Salgado au chant et à l’harmonica (ou piano), avec Hagen  à la guitare. Parmi les covers, on a une belle version de I Can’t Be Satisfied de Muddy Waters avec un Hager déchaîné à la slide, une autre de Depot Blues que le compositeur Son House ne renierait sans doute pas, le Long Train Blues (R. Wilkins) où Hager chante et une bonne version bien enlevée de I Want You By My Side de Big Bill Broonzy. A noter enfin le traditionnel Morning Train avec un changement de rythme bien amené et  You Got To Move( Elmore James) en medium avec une superbe partie de slide.

Robert Sacre