Tommy Dardar, Bid Daddy Gumbo mai21

Tags

Related Posts

Share This

Tommy Dardar, Bid Daddy Gumbo

Tommy  Dardar, Big Daddy Gumbo

Chez les Indiens Houmas de la Louisiane du Sud, Dardar est un vocable répandu et Tommy faisait partie de cette communauté. Son album Fool For Love de 1999 l’avait révélé comme compositeur, chanteur et harmoniciste talentueux dans la région du Golfe du Mexique (Louisiane, Mississippi, Texas). Sa mort récente a consterné tous ses fans (et sa famille !) d’autant plus qu’il travaillait depuis 2001 sur un nouveau projet et que 9 titres étaient déjà presqu’en boite…Ses amis, le producteur et batteur awardisé Tony Braunagel en tête, mais aussi Jon Cleary (piano), Johnny Lee Schell (guitare), Mike Finnigan (Orgue Hammond), Joe Sublett (sax) et d’autres ont finalisé  ces plages. Il en résulte un album assez court d’un peu plus de 31 minutes mais extrêmement attachant avec ses coups de cœur pour la Louisiane : les deux faces écrites par Jon Cleary, le pétulant  C’mon Second Line et la valse mélancolique Let’s Both Go Back To New Orleans, sans oublier un vitaminé Headed Down To Houma et un intimiste In My Mind de Dardar lui-même. Quatre titres ont été composées par le guitariste Schell dont le très enlevé  It’s Good To Be King et un funky Big Dady Gumbo, encore un clin d’œil à la Louisiane.  Un album court mais festif.

Robert Sacre