Marie Fikry, Proche Orience juin12

Tags

Related Posts

Share This

Marie Fikry, Proche Orience

Marie Fikry, Proche Orience

HOMERECORDS

Jeune pianiste belgo-marocaine, Marie Fikry a formé son quartet autour du contrebassiste Fil Caporali et de deux percussionnistes : le néérlandais Daniel Jonkers à la batterie et Simon Leleux aux percussions orientales. Voici  une configuration qui accentue le côté « entre-deux-mondes » de la musique de la pianiste, ceux du jazz et de la musique orientale qui emmènent l’auditeur dans un univers original, plein de charme et de lyrisme. Car les compositions de Marie Fikry, toutes aux plus fines, touchent au rêve et à l’enchantement. « Road Trip To Marrakech » ouvre l’album sur la route de la ville rouge en passant par l’Espagne; la mélodie, le touché de la pianiste font en effet penser à une étape andalouse, on pense immanquablement à Chick Corea : clarté du jeu, doigté détaché, main gauche tout en rythme et sens de la belle formule. Le batteur Daniel Jonkers apporte dès l’entame de l’album un jeu inspiré par la musique latine. Quant à Simon Leleux, spécialiste des percussions orientales, il apporte une technique  particulière grâce au doholla, instrument d’origine égyptienne avec lequel il apporte un doux mélange d’ornementations orientales traditionnelles et modernes, une touche originale pour un instrument qui traverse tout l’album avec un réel bonheur. L’intro de « Bensliman » est une petite merveille rythmique où la technique de Simon Leleux libère des sonorités divines. Les moments  pleins de dynamisme alternent avec les compositions plus intérieures où plane une ambiance poétique, comme sur « La Chanson de » suivi de « Jeanne » où le trio se réunit pour un final plein de lyrisme. Ce premier album de la pianiste est une très belle surprise.

Jean-Pierre Goffin