Condor Gruppe, Interplanetary Travels oct02

Tags

Related Posts

Share This

Condor Gruppe, Interplanetary Travels

Condor Gruppe, Interplanetary Travels

CONDOR MEN RECORDS

Au loin, une trompette soufflait son air mariachi sur un rythme lent et mélancolique. Les chevaux, épuisés par un trop long et poussiéreux voyage, récupéraient quelques forces devant un abreuvoir. Les trois gringos s’étaient fixés rendez-vous à quelques encablures de l’unique bar de la ville. Le Binamé, l’Immonde Crapule et le Fourbe devaient en découdre. Une bonne fois pour toutes ! Pour enjeu, déposée sur le squelette d’un crane bovin, une pépite énorme brillait de tout son or. Son nom : « Interplanetary Travels »… Tous la désiraient. Tous en souhaitaient la propriété. Aucun ne s’accommoderait de son absence. La foule s’est tenue à bonne distance du trio. Un premier coup de feu a brisé un lourd silence, puis un deuxième a claqué dans le vent. Le Binamé (qui d’autre ?) s’est dirigé lentement vers le caillou chèrement convoité, s’est penché pour le ramasser et, après l’avoir frotté sur le revers de sa veste pour en retirer une poussière collante, en a admiré chaque facette : Pulse, The Wanderer, House of Kraut, The Orbit of Sun & Moon (quand Ravi Shankar rencontre Ennio Morricone), Saraba … Autant de perles incrustées elles-mêmes à la surface de la pépite ! Certains hommes, comme certains disques, trouveront immanquablement un espace libre dans la Légende. « Interplanetary Travels » et ce Gruppe anversois en font déjà partie.

Joseph « YT » Boulier