Soul Don’t Worry nov12

Tags

Related Posts

Share This

Soul Don’t Worry

Soul Don’t Worry,

Black Gospel During The Civil Rights Era

(1953-1967)

NARROWAY

Voici 47 titres de top niveau (sur 2 cédés) pour illustrer la longue marche des Noirs américains pour la reconnaissance et la défense de leurs droits civiques. C’est Per Notini, le boss de Gospel Friend/Narroway, qui signe les notes de pochette très détaillées sur une période où la non-violence des marcheurs contrastait avec la hargne meurtrière des policiers, de leurs chiens et d’une populace blanche haineuse et stupide. C’est Notini aussi qui produit l’album : sa sélection des morceaux est irréprochable et en fait la meilleure anthologie de black gospel de ces dernières années ! C’est donc un coffret incontournable pour les amateurs, comme pour ceux qui douteraient encore que les différences entre gospel («Good news», 16 mesures, AABA) et blues («Bad news», 12 mesures, AAB) sont minimes au regard de leurs points communs, tant du point de vue instrumental (guitares, piano, orgue, saxes) que du points de vue rythmique, mélodique et émotionnel. Certains enregistrements ici sont en prise directe avec l’actualité comme Vietnam des Southern Belles et parfois au premier degré, comme le sujet principal dans Jackie Don’t You Weep, un appel à Jackie Kennedy,  I’ll Fight For The Right de J.M.Bell & Robinsons Ensemble,  Where Is Freedom des Friendly Four, Human Bondage des Gospel Harmonettes w. Dorothy Love Coates, Shout School Children de Brother Will Hairston, See How Far We’ve Come des Hamptonaires, God’s Going To Ring Those Freedom Bells du Reverend Reuben L. Henry, Soul Don’t Worry de Henry Hines & Revelations, When Trouble Comes, Stretch Out de l’ Institutional C.O.G.I.C. Choir, The Death Of Emmett Till des Ramparts, A Better World To Live In des Sensational Linsey Singers, The News That Shook The Nation de l’ Utterbach Concert Ensemble, Victory Shall Be Mine du Victory Choral Ensemble ou Take Courage de Rosie Wallace etc. Beaucoup d’autres chants abordent les mêmes thèmes, mais plutôt au second degré et sont ainsi repris par les artistes les plus connus et les plus talentueux comme les Caravans avec James Cleveland et  Albertina Walker, Inez Andrews, les Davis Sisters, Reverend Clay Evans, les 5 Blind Boys of Alabama, Mahalia Jackson, Marie Knight, les Mighty Clouds of Joy, les Staple singers, Clara Ward, les Violinaires et beaucoup d’autres. D’une manière générale, les mélodies sont superbes et entraînantes… bref le plaisir d’écoute est au top du début à la fin, et on en redemande !

Robert Sacre