Classic Blues Songs From The 1920′s déc10

Tags

Related Posts

Share This

Classic Blues Songs From The 1920′s

Classic Blues Songs

From The 1920’s  

Volume 16 

BLUES IMAGES

John Tefteller est fidèle à son rendez-vous annuel pour gratifier les amateurs d’un superbe calendrier 2019, accompagné d’un album de 23 titres, le 16ème de la série ! Comme d’habitude, des titres rares de bien meilleure qualité que ce qui était disponible jusqu’ici, avec des morceaux dont l’existence était connue mais jamais vérifiée et que Teffteller redécouvre grâce à son flair, beaucoup de chance, mais aussi des moyens financiers importants. C’est notamment le cas pour Winding Ball Mama et Snake Hipping Daddy, les deux 2 premières faces gravées par Papa Georges Lightfoot (harmonica/voix) en mai 1950 à Natchez (MS) pour Sultan Records. Ces titres étaient restés introuvables, ce qui, soit dit en passant, est en contradiction avec le titre du recueil (From The 20′s), mais Tefteller prévient, il est maintenant de plus en plus à la recherche d’enregistrements post-war mythiques jamais réédités, et qui dorment sans doute quelque part dans des greniers. Ils seront donc de plus en plus présents dans les albums à venir, on s’en réjouit ! Autre  témoin du passé, les 2 faces longtemps recherchées et enfin retrouvées de William Harris, une légende du Mississippi Blues, I’m a Roamin’ Gambler et I Was Born In The Country- Raised In Town (10 Oct. 1928, Richmond, Indiana pour la compagnie Gennett). Les fans de Charley Patton, comme moi, sont heureux de retrouver 2 titres, Oh Death et  Troubled ‘Bout My Mother, un chouïa plus audibles et débarrassées  de quelques bruits de fond. 

Ensuite, 17 enregistrements remastérisés pour un confort d’écoute maximum permettent de redécouvrir Memphis Minnie et son bel hommage à Ma Rainey, les Beale Street Sheiks avec un test inédit (Jumping On The Hill) mais aussi Blind Lemon Jefferson, Jim Jackson, Blind Blake, Leola B. Wilson, Dad Nelson, Papa Charlie Jackson, Joe Williams, Sam Butler, Raymond Barrow, Lottie Kimbrough, Otto Virgial et  Freezone. On rappellera, pour mémoire, combien le calendrier est somptueux, année après année, avec des photos rares, voire inédites, de musiciens/vocalistes, des reproductions de publicités Paramount que l’on croyait perdues depuis les années 1920, et retrouvées de justesse dans les années 1980, juste avant de finir dans une décharge !(1), sans oublier toutes les informations sur des dates importantes, sur l’histoire des musiques Africaines-Américaines et sur les artistes. Que du bonheur!

(1)   Plus de quatre mille documents sauvés in extremis de la poubelle par deux journalistes de Port Washington, Wisconsin, la ville où opérait Paramount Records dans les années 1920.

Robert Sacre