Cozier & Hermans Duo : Spaces déc05

Tags

Related Posts

Share This

Cozier & Hermans Duo : Spaces

 

WWW.COZIERHERMANSDUO.COM

« Spaces », le choix du titre du maxi cédé, de la chanteuse Géraldine Cozier et du pianiste Georges Hermans, ne doit rien au hasard. Le duo creuse les sillons d’un grand classique des formules en duo : voix et piano. Ils creusent, car c’est d’abord l’intime qui frappe ici, tant dans l’esthétique que dans le choix des titres : Saga Of Harrison Crabfeathers de Steve Kuhn (un clin d’oeil à Sheila Jordan ?), My Funny Valentine de Rogers & Hart, Big Yellow Taxi de Joni Mitchell, Perhaps Perhaps Perhaps de Nat King Cole et un new standard de taille, Jóga de Björk ! Côté voix, Géraldine Cozier manifeste une grande maîtrise du souffle, du timbre, des inflexions, sans céder à la tentation de la démonstration, si ce n’est un passage sur Perhaps Perhaps Perhaps, où l’ensemble des cordes au service du duo embrasse un plus large spectre.  Dès les premières mesures du premier titre, la composition de Steve Kühn, Georges Hermans rappelle que le piano est aussi un instrument à percussions ! Quant à l’audacieuse relecture de Big Yellow Taxi (Joni Mitchell), Géraldine donne à entendre une ligne sonore pulsée au travers d’exhalaisons croisées avec le beat frappé au piano. Enfin, dans l’interprétation du « new standard » de Björk, Géraldine Cozier s’y illustre pleinement en vocaliste : totale maîtrise de la sphère rinholaryngée qui  conduit jusqu’au doute quant à l’empreinte vocale au rendez-vous ! Le changement de registre, le placement du timbre et la dynamique, que de plasticité ! Cozier & Hermans partent en tournée pour défendre ce projet musical très exigeant sur le plan acoustique, pourvu que les organisateurs soient au rendez-vous. « Spaces », un univers à découvrir et à entendre au plus près… de chez vous !

Philippe Schoonbrood