Elsa Harris, I Thank God mai06

Tags

Related Posts

Share This

Elsa Harris, I Thank God

Elsa Harris, I Thank God

THE SIRENS RECORDS

Elsa Harris est une des pianistes les plus en vue de la scène “Black Gospel” de Chicago. Pour cet album, en trio, elle est entourée par le batteur Curtis Fondren et l’organiste Richard Gibbs (1), musicien incontesté dans le même registre. Les membres de ce trio sont donc profondément ancrés dans le gospel traditionnel, tout en restant très ouverts et même très familiers avec la soul, le funk, et même le blues, comme le démontre Elsa Harris dans Looking For Trouble, le seul titre chanté du recueil, un blues pur et dur. Elsa Harris est tout aussi transcendante dans Just A Closer Walk With Thee, un piano solo. Le black gospel est par essence un style vocal (comme le blues), là où le jazz est un style surtout instrumental. Il est donc rare d’avoir un album de gospel où les faces instrumentales sont majoritaires (13 sur 14), mais en l’occurrence, les 3 musiciens dégagent un swing tellement dévastateur, dans un dialogue permanent et intense entre orgue, piano et batterie (autre caractéristique géniale du Black Gospel), que l’album capte l’attention et génère un plaisir d’écoute de bout en bout, à l’écoute des medleys Glory Glory Hellelujah/Down At The Cross et What A Mighty God We Serve/Oh The Blood/Nothing But The Blood/There Is Power, comme pour le traditionnel Down By The Riverside, joliment dépoussiéré. Ajoutons aussi qu’Elsa Harris a fait partie des Thompson Community Singers of Chicago, où elle a travaillé avec le Reverend Milton Brunson et Jessy Dixon. Elle rend hommage à ce dernier en reprenant brillamment 3 de ses compositions : Wicked Shall Cease From Their Troubling, Greatly To Be Praised et I Love To Praise His Name.

Robert Sacre

(1) Fils de la célèbre chanteuse Inez Andrews (des Caravans)