Tags

Related Posts

Share This

Erick de Armas, Vida Moderna

Erick de Armas, Vida Moderna (Bonsaï/Harmonia Mundi)

WWW.HARMONIAMUNDI.COM

Attention disque Explosif ! Explosif à l’image de la vie et de la personnalité de son auteur : Erick de Armas. Bien sûr, on ne va pas rappeler qu’il a été un enfant vedette de la télévision cubaine dans les années soixante dix, puis médecin à la Havane, avant de fuir son pays et le régime castriste vers la Belgique, chanteur et compositeur d’un premier album « Alivio y Recuerdo » avec déjà la complicité de son ami et mentor David Linx, et enfin écrivain de sa propre vie dans son livre « Elena est restée et papa aussi »*. Quelques années à Barcelone comme toubib avant de revenir, dans le Plat Pays qu’il considère comme sa véritable terre d’accueil, afin de continuer sa carrière de chanteur et développer également ses compétences en Art Thérapie. 
Un parcours de vie à la hauteur du personnage; riche, passionné et souvent passionnant, vif, intelligent et invariablement rythmé par un seul et même leitmotiv : celui de chanter, chanter et encore chanter. Et de musique, il en est évidemment question dans son dernier album « Vida Moderna ». Treize morceaux d’une excitante densité, originaux dans le sens où ils ne ressemblent à aucun autre style et des compositions personnelles, des partenaires de choix : David Linx comme producteur, parrain de l’opus et coauteur d’un superbe duo, Minino Garay aux percussions et surtout le grand pianiste français Edouard Ferlet qui distille toute la brillance de son art au détour de chaque note. 

Ne vous attendez pas à un album typiquement cubain, on n’est pas chez Buena Vista Social Club, même si le parfum de l’Ile se retrouve parfois dans la tonalité et dans les superbes paroles écrites en espagnol par Erick.  Sa voix chaude, agréable, envoûtante parfois et souvent sensuelle, ses interprétations d’une grande sensibilité, ses sonorités teintées de ce jazz qui prend aux tripes, sans oublier la qualité et la beauté de ses textes : tout ce joyeux déboulé de qualités font d’Erick de Armas un être unique et probablement un des grands poètes du début du siècle ! Il vient de quitter Barcelone pour nous revoir, pour chanter et nous enchanter, pour exprimer toute la vie et tout le soleil qu’il porte en lui. Son disque « Vida Moderna » fait partie de ce type d’album qui reviendra régulièrement sur votre lecteur ! Pour son punch, sa joie communicative et sa poésie. Ecoutez-le, dévorez-le mais surtout ne le laissez pas passer !

Etienne Payen

* « Elena est restée, et papa aussi » (Acte Sud)