Or Bareket déc19

Tags

Related Posts

Share This

Or Bareket

Or Bareket, 33

ENJA RECORDS

Le 10 janvier, invité par le Brussels Jazz Festival, à Flagey, Antoine Pierre jouera en quartet avec Joshua Redman et Eric Legnini. Le contrebassiste de ce quartet : Or Bareket. Né à Jérusalem, mais élevé à Buenos Aires par sa mère argentine, le contrebassiste Or Bareket a gagné New York en 2011, où il a croisé Chris Potter, l’organiste Sam Yahell (album « The Optimist » avec Toine Thys), Leon Parker et Ari Hoenig. On comprend aisément que, dans son background, les influences et les cultures se sont mêlées, ce que montre son album « 33″ : « The music of this album is a meditation on life-cicles, transformations, the death and rebirth of ideas, relationships and peoples » (texte de pochette). Si la majorité de l’album est enregistrée en quartet, avec Shachar Elnatan (guitare), Nitai Hershkovits (piano, keyboards), Daniel Dor (batterie), d’autres formules orchestrales sont présentées : duo contrebasse et chant avec Camila Meza (Zamba de Argamonte, thème qui montre l’attachement de Baraket à l’Argentine et illustre toute sa vélocité de jeu comme son sens mélodique); duo avec son frère Eden, au saxophone baryton, pour une ballade tout en retenue (Yarkan, une des plus belles plages de l’album) et un trio réunissant contrebasse, claviers et guitare de Camila Meza (Tzafonah). Tout au long des autres plages, on retrouve cette vivacité, basée sur de véritables tourbillons rythmiques impulsés par Daniel Dor qu’on avait entendu lors du dernier Jazz à Liège avec le trompettiste Atamar Borochov. Une caractéristique typique aussi chez Avishai Cohen (lui également mêle influence juive et rythmes latinos) ou chez Shai Maestro. Ce rythme tournoyant permet à Or Baraket de se mettre en évidence (Reginia, Carmo caprice).

Claude Loxhay

 

Concerts

10 janvier, Flagey, quartet A.Pierre – J.Redman

18 janvier, Jazz Station.