Félix Zurstrassen, Nova fév20

Tags

Related Posts

Share This

Félix Zurstrassen, Nova

Félix Zurstrassen, Nova

IGLOO RECORDS

Le contrebassiste Félix Zurstrassen forme, avec Antoine Pierre (batterie), un binôme quasi indissociable : il retrouve le batteur liégeois au sein d’Urbex, du LG Jazz Collective, de Tree-Ho et du trio du pianiste David Thomaere. Il a ainsi plongé dans les compositions d’Alain (guitare) et Antoine Pierre comme du guitariste Guillaume Vierset. Est arrivé un moment où il a eu envie d’explorer son propre univers, d’écrire ses propres compositions pour la basse électrique. Ainsi est né son trio avec le guitariste d’origine brésilienne Nelson Veras : « Cette rencontre est née d’abord de ma volonté de former un projet au travers de ma musique, de trouver un musicien avec lequel Antoine et moi n’avions pas encore joué. Nelson est un musicien que j’admire depuis longtemps: son album solo m’a beaucoup impressionné. Je l’ai contacté pour fixer une session, ce qu’on a fait à Paris. A la fin de cette session de trois heures, je lui ai proposé de participer à mon projet » ( extrait d’une interview sur jazzaroundmag). Nelson Veras a quitté le Brésil à 14 ans pour rejoindre son frère à Paris. Très vite remarqué par le pianiste Jeff Gardner et par le batteur Aldo Romano (« Intervista » avec Stefano Di Battista à l’alto), il a joué avec Magic Malik, Steve Coleman et la trompettiste Airelle Besson. Mais il a aussi côtoyé nombre de musiciens de la scène belge, jouant avec Aka Moon (« Amazir »), Octurn (« XP’s live ») et en duo avec Stéphane Galland. Très vite, il s’est intéressé au projet de Félix : « Ce qui m’a incité à accepter, c’est la qualité des musiciens, l’originalité des compositions » (interview jazzaroundmag). Après avoir proposé une série de concerts en trio, notamment à l’An Vert, Félix a eu l’idée d’inviter, notamment pour des festivals (Dinant, Mithra Jazz à Liège), Ben Van Gelder, le saxophoniste néérlandais qui avait rejoint Urbex pour « Sketches Of Nowhere », et fera partie du prochain Urbex Electric : un saxophoniste alto volubile et voltigeur. Pour cet album « Nova », dédié à 9 compositions originales de Félix auxquelles s’adjoint une version très personnelle d’April in Paris, 5 plages sont enregistrées en trio avec Nelson Veras et Ben Van Gelder est présent sur 4 titres : Songe d’or, Nova, Praha et Ymakre. S’il a étudié la contrebasse avec Jean-Louis Rassinfosse et le Français Christophe Wallemme, Félix avait d’abord étudié la basse électrique avec Michel Hatzigeorgiou. C’est à ces anciennes amours qu’il revient ici avec une basse électrique véloce et volontiers mélodique. Que ce soit sur une ballade comme Catabaucalise ou sur tempo appuyé comme sur Ymakre, il prend de magnifiques solos. A la guitare acoustique, avec une parfaite sonorisation, Nelson Veras étonne par la vélocité et la complexité savante de son jeu : écoutez notamment le rythme tournoyant d’Aka Star dont l’hommage est évident. Mais il peut tout aussi bien se montrer d’un parfait lyrisme mélodique sur des ballades au charme envoûtant comme Aurora, Clair Nocturne, oMoioMo ou Catabaucalise. Galvanisé par le drive inflexible d’Antoine Pierre (Aka Star), Ben Van Gelder sait aussi bien enflammer une ballade (Songe d’or qui débute comme une ballade et se trouve dynamisé par l’arrivée de l’alto) que maintenir un tempo vif comme sur Nova, ou Ymakre. D’une écriture originale et sophistiquée, l’ensemble des compositions originales enchante et illustre tout le talent de compositeur comme de soliste de Félix.

Claude Loxhay

Tournée Jazz Tour en janvier 2021

 


Concerts

6 mars, Leuven , La Conserve

7 mars, Bruxelles, Flagey

19 mars, Courcelles, Posterie

20 mars, Liège, Les Chiroux