The Forrest McDonald Band, Blues In A Bucket mai18

Tags

Related Posts

Share This

The Forrest McDonald Band, Blues In A Bucket

The Forrest McDonald Band,w. Andrew Black,

Blues In A Bucket

WORLD TALENT RECORDS

On parle beaucoup d’une crise du disque avec une chute spectaculaire des vente de cédés; paradoxalement, le marché est de plus en plus inondé de nouvelles productions avec pas mal de nouveaux noms, allez comprendre ! Ce n’est pas le cas du guitariste-compositeur Forrest McDonald qui, à 70 ans, en serait à son quinzième album sur une période de 6 décades dans le show-business, couronnées d’awards ! J’avoue qu’il était passé sous mon radar jusqu’à présent et je le découvre. Ce seizième album est agréable à écouter mais, de même qu’une bonne partie des productions actuelles, il ne brille pas par une originalité débordante ou par une recherche expérimentale particulière. C’est juste du travail de pro, un peu routinier, avec d’excellents moments : Windy City Blues un blues lent et mélancolique en hommage à Chicago, et aussi un très joyeux et festif Going Back To Memphis, sans oublier Boogie Me Till I Drop, un hommage appuyé à New Orleans. Le titre éponyme, Blues in A Bucket , retient lui aussi l’attention pour son rythme chaloupé. Dans chaque cas, le chanteur Andrew Black est présent – en fait, il figure dans 9 des 11 titres, tous composées par McDonald ( 8 en solo et 3 en collaboration). On saluera aussi la présence de la chanteuse, Becky Wright sur 2 titres – dont un en duo avec Black – et une section cuivres compétente.

Robert Sacre

N-B : De plus en plus des notes de pochette ne sont pas correctement vérifiées par les musiciens et producteurs, elles comportent des erreurs et/ou des omissions, je l’ai déjà signalé dans ces colonnes et c’est encore le cas ici, Mc Donald est censé chanter sur 2 faces dont la face 12, or il n’y a pas de face 12 ! Un quatuor de choristes est censé (ne) sévir (que) sur 2 titres, il est, en fait,  présent sur 3, etc !