Ça  jazz à Huy, édition 2020 juil20

Tags

Related Posts

Share This

Ça jazz à Huy, édition 2020

Aussi en Facebook live !

Pour sa 38ème édition, le festival de jazz de Huy a dû se renouveler pour pouvoir proposer une édition en 2020. Terminé les concerts dans les cafés ou dans de petites salles, mais il était important pour la ville de ne pas interrompre le festival. Il fut donc décidé d’un endroit unique pour des concerts de petites ou moyennes formations car il n’est plus question de big band pour l’instant. Quatre soirées ont été programmées à bord du bateau Le Val Mosan amarré face à la Collégiale. Ce lieu a été jugé plus sécurisant pour canaliser le public. Le nombre de places sera limité à 30 personnes par concert. L’entrée sera gratuite mais avec réservation obligatoire auprès de l’Office du Tourisme (085/212915). Vous devrez vous présenter 20 minutes avant le début des concerts.

Pour tous les autres amateurs, une retransmission en live sera disponible sur Facebook. Les concerts seront filmés par 3 petites caméras, ce qui donnera plus de « vivant » à l’ensemble. Cette année, l’accent de la programmation a été mis sur les musiciens ou groupes régionaux mais aussi en collaboration avec la structure Ça Balance qui a suggéré des projets qu’elle défend. C’est ainsi que 3 formations ont rejoint les « locaux ». Il s’agit de Pauline Leblon Trio, Oakstreet Trio et Bam ! Trio.

Du 23 au 26 juillet deux concerts vous seront proposés par jour. Respectivement à 19 et 21h.

Le jeudi 23 verra la trompettiste Pauline Leblon avec son contrebassiste et son batteur ouvrir le festival. Cette formation atypique sera suivie par le trio de Guillaume Gillain au sein duquel piano, contrebasse et guitare s’inspirent de Nat King Cole et de grands standards du swing.

Le vendredi 24 débutera avec un groupe formé au Conservatoire Royal de Bruxelles : Oakstreet Trio. Une solide formation déjà présente dans de nombreux festivals et clubs renommés. Après ce groupe guitare/batterie/basse jouera Le Cri. Un duo de trombonistes formé de Adrien Lambinet et Julien De Borman. Ici ce sera vraiment singulier entre improvisations, effets sur les instruments, synthés… Vraiment le style d’ovni que l’on a envie de découvrir !

Le samedi 25 sera axé sur les musiciens locaux, Gallius Swing Project viendra interpréter les titres de son E.P « Uruk ». Pour l’occasion il sera accompagné par le batteur Antoine Cirri. José Bedeur viendra aussi interpréter un titre avec eux. Après ce groupe aux accents funky, latino et électrique ce sera le tour de Huy Got Rythm. Une sorte de « super groupe » multi générationnel ! Jugez plutôt : José Bedeur (83 ans !)à la contrebasse, Sébastien Jadot au trombone, Antoine Cirri à la batterie et le jeune guitariste Guillaume Vierset. Eux aussi proposeront des titres de leur E.P. ainsi que quelques standards typiquement « jazz club ». A signaler que la paire Bedeur/Cirri était déjà présente à la première édition de ce festival ! Vers 23h. la soirée se poursuivra avec un DJ set de Slapdash Guzzler. Une bonne dose d’électro jazz pour clôturer la soirée en se déhanchant !

Le festival se terminera le dimanche 26 avec Bam ! Trio. Ici aussi on mélange les compos originales et des standards réarrangés à la sauce swing, soul groovy aux sons d’un piano, d’une guitare et d’une batterie. Le festival se clôturera avec Harvest / Guillaume Vierset Trio. Réduit à un trio le groupe, guitare, contrebasse, batterie, proposera des extraits de ses deux albums. Même si c’est Neil Young et son album Harvest qui sont à la base de ce projet, nous sommes très loin du folk rock americana du canadien. Ici la musique se veut plus confidentielle, plus aventureuse entre folk et jazz.

Voici donc comment va se présenter cette édition 2020 de Ca jazz à Huy. En ces temps très difficiles pour les organisateurs et les musiciens, il faut louer toute l’énergie, toute l’inventivité qui ont été mises en place par de nombreuses personnes pour ce festival, pour assurer sa continuation, et pour, au final, créer un évènement. Pour nous donner de la joie, du plaisir, de l’espoir. On peut déjà les remercier pour tout cela.

www.huy.be

Claudy Jalet