Y a du Gaume Jazz  dans l’air (7, 8 et 9 août) août01

Tags

Related Posts

Share This

Y a du Gaume Jazz dans l’air (7, 8 et 9 août)

Dix concerts et le Off ! Rossignol chantera le retour de la scène jazz les 7, 8 et 9 août.
Le covid-19 ne viendra pas à bout du Gaume Jazz : la version 2020 sera certes allégée, mais mérite largement le déplacement. A une condition : la réservation est obligatoire. Alors, foncez sans tarder !

Wrong Object © Luc Pilmeyer

Covid oblige, c’est à un festival alternatif que nous convie le Gaume Jazz cet été : pas de concert en intérieur, tout se fera « dans l’air », dans le magnifique parc de Rossignol. Alternatif, mais qualitatif, car la programmation propose quelques-uns des meilleurs artistes belges du moment ainsi que des « premières » alléchantes. Dans un éventail de styles qui fait la marque du Gaume Jazz, on croisera « L’Âme des Poètes » et son nouvel album « Le Métèque », un hommage à la diversité culturelle dans un répertoire de chansons françaises. Dans le style jazz progressif inspiré par Frank Zappa, on verra « The Wrong Object » de  Michel Delville, mais aussi « Les Violons de Bruxelles », une musique inspirée par Django et enfin An Pierlé qui se lance dans la chanson « jazzy » tendance psychédélique. Un programme ouvert à tous les styles, donc.

Guillaume Vierset © Robert Hansenne

Le « Gaume Jazz », ce sont les « Jeunesses Musicales ». La mise en avant de jeunes artistes belges est depuis toujours une mission du festival : Joachim Caffonnette, le duo de pianiste Igor Gehenot et Amaury Faye, le jazz folk de « Nacimiento Road » la nouvelle « road story » de Guillaume Vierset, le cabaret jazz de « Sisters in Crime »… Rayon première et seul concert hors frontières, le pianiste français Paul Lay, le contrebassiste Simon Taillieu et la chanteuse suédoise Isabelle Sorling présentent leur tout nouveau et superbe projet « Deep Rivers » autour des musiques populaires américaines du début du XXe siècle (chronique JazzAround ce jour).

An Pierlé © Koen Gisen

Dix concerts en tout sur trois jours, avec des interludes sur le petit amphithéâtre, sans oublier le traditionnel concert des « P’tits Gaumais » qui auront eu le plaisir de s’initier à la musique d’An Pierlé. Ce concert sera toutefois réservé aux seuls parents des enfants.

L’équipe du festival a aussi voulu maintenir le « Gaume Jazz Off » qui s’ouvrira le 31 juillet à Tintigny et se poursuivra à Lamorteau le 1er août, Ethe le 6 et Buzenol le 9. L’esprit du Gaume Jazz sera bien là pendant les trois jours, en s’adaptant aux règles sanitaires : concerts en plein air, places assises uniquement avec espacement ou port du masque, règles d’hygiène pour les bars et la restauration.

Attention, il n’y aura pas de billetterie sur place, les tickets sont en prévente sur le site https://www.gaume-jazz.com/pass2020gaumejazz. Et il ne faudra pas traîner pour en être.

Jean-Pierre Goffin