Bongeziwe Mabandla : IiMini sept15

Tags

Related Posts

Share This

Bongeziwe Mabandla : IiMini

Black Major / PIAS

La notoriété dont jouit Bongeziwe Mabandla a largement dépassé, et depuis longtemps, les frontières de son Afrique du Sud natale. L’homme il est vrai a été invité à se produire sur les scènes et dans les festivals folks les plus prestigieux, de Barcelone à Paris, de Durban à Hambourg. Que de chemin parcouru depuis 2012, quand son premier album « Umillo » le révèle auprès des amateurs de folk africain… Epoque à laquelle il décide de quitter la petite ville de Tsolo juchée dans les montagnes du Cap oriental pour rejoindre Johannesburg. Le parcours est beau, mais pour ce troisième album, « IiMini » (« les jours » en langage Xhosa), Bongeziwe prend néanmoins le risque de bifurquer vers des chemins clairement inattendus. Il fait en effet appel ici au producteur mozambicain Tiago Correia Paulo qui apporte une touche électro aux chansons boisées que Bongeziwe a écrites pour exorciser une histoire d’amour qui finit mal… Les beats et les effets electros (discrets) ne changeront rien à la charge émotionnelle qui habite la musique de Bongeziwe. Cette émotion qui demeure intacte, notamment au niveau des mélodies (écoutez en boucles « Mini Esadibana Ngayo », la chanson qui ouvre le disque…) et au niveau de la voix androgyne et magnifique qui nous rappelle à bien des égards celle du regretté Geoffrey Oryema. Il n’est absolument pas nécessaire de comprendre les mots du chanteur pour que le message se communique de lui à nous. Tout est beau dans ce disque spirituel et rêveur…

Yves «JB» Tassin