Tags

Related Posts

Share This

Steven Delannoye New York Trio

Steven Delannoye New York Trio, feat. Frank Vaganée, Uptown

www.stevendelannoye.com

On connaît le saxophoniste ténor Steven Delannoye pour sa participation au Tuesday Night Orchestra (album « Band of Birds de 2008) et pour son premier album personnel « Midnight Suite » de 2008, enregistré en trio avec Yannick Peeters (contrebasse) et Lionel Beuvens (batterie) pour le label Werf.  Élève de Frank Vaganée au Lemmens Instituut de Louvain, il a côtoyé des musiciens européens de premier plan comme le trompettiste néerlandais Eric Vloeimans, le Français Stéphane Belmondo ou notre compatriote Bert Joris. Il a aussi parfait sa formation à la prestigieuse Manhattan School of Music de New York, où il a travaillé avec le pianiste Phil Markovitz, un ancien compagnon de Chet Baker, mais aussi de Michael Brecker, Joe Lovano et Dave Liebman. C’est à New York qu’il a rencontré le batteur Jesse Simpson passé comme lui à la Manhattan School et  Desmond White, contrebassiste originaire de Perth, en Australie, qui a notamment enregistré l’album « Short Stories » en 2012. Et c’est avec cette rythmique qu’il a décidé de former son New York Trio et d’inviter son ancien professeur, Frank Vaganée : l’occasion de réentendre, en tant que soliste à part entière, toute la fougue du leader du désormais oscarisé Brussels Jazz Orchestra. Enregistré au Theater Vossenhol de Tielt, l’album « Uptown » restitue pleinement l’énergie d’un concert live avec toute sa spontanéité, ses solos successifs et ses multiples chases entre ténor et alto. L’album s’ouvre sur un endiablé Take the Coltrane, composition que Duke Ellington a écrite pour l’album Impulse qu’il a enregistré, en 1962, avec John Coltrane. Cela nous vaut de belles envolées de ténor comme d’alto et de beaux solos de contrebasse et de batterie. L’album se poursuit avec le Bye Ya, composition échevelée de Monk, notamment destinée au quartet avec Charlie Rouse. Le reste du répertoire comprend deux compositions originales du leader Uptown et A Mood qui comportent de beaux dialogues entre les deux saxophones, avec une belle présence du son rond de la contrebasse, une ballade mélancolique du contrebassiste islandais Skuli Sverrisson et, enfin, une relecture intelligente et créative d’un grand standard: All The Things You Are. Ce mélange intelligent entre grands classiques et compositions originales a valu à ce quartet d’être retenu pour le prochain Jazz Tour dans le cadre d’une collaboration avec les Jazz Lab Series (concerts prévus entre le 15 et le 25 février 2014). Signalons que cet album et une autoproduction, vendue lors des concerts mais que l’on peut aussi acquérir via le site de Steven Delannoye. Enfin Steven espère bientôt graver un autre album pour le label Wer f: longue vie à ce quartet percutant.
Claude Loxhay