Joe Haider Sextet (feat. Bert Joris) : As Time Goes By oct01

Tags

Related Posts

Share This

Joe Haider Sextet (feat. Bert Joris) : As Time Goes By

Challenge

Né en 1936, Joe Haider a poursuivi ses études au Conservatoire de Munich. Pianiste officiel du club munichois Domicile, il a rencontré de nombreux musiciens américains comme Benny Bailey, Nathan Davis ou Booker Erwin. Il a été le leader de nombreuses formations, notamment d’un Combo avec Dusko Gojkovic (un des trompettistes du Big Band de Kenny Clarke-Francy Bolland), d’un Big Band avec Slide Hampton puis avec le batteur Mel Lewis. Il a ainsi enregistré, entre autres, « Beat the Jazz » et « East of Isar » avec Benny Bailey. Pour ce « As Time Goes By », Joe Haider a rassemblé des complices aux nombreuses interconnexions, ce qui assure la cohésion parfaite de la formation.  A la trompette et au bugle, notre compatriote Bert Joris, au timbre si particulier. Si on connaît bien le parcours belge du trompettiste, Big Band de la BRT, Act ou au sein du Brussels Jazz Orchestra, on connaît moins sa carrière internationale, notamment avec l’orchestre de Peter Herbolzeimer ou ses nombreuses rencontres avec Joe Haider. Il a ainsi enregistré « Keep Hot » avec le Big Band de Joe Haider et Mel Lewis et l’album « Anniversary Big Band » dirigé par Haider en 1992. Au saxophone ténor et à la flûte, l’Autrichien Heinz von Hermann, membre du Big Band d’Herbolzeimer comme Bert Joris et du septet de Joe Haider.. Il a fondé le groupe Jazz Ahead avec le tromboniste Johannes Herlich que l’on retrouve au sein du présent sextet. Influencé par J.J. Johnson et Albert Mangelsdorff, Herlich a enregistré, en quintet « Thinking of You », avec Nic Thys et le batteur américain Rick Hollander, bien connu des Belges. A la contrebasse, Raffaele Bossard, membre du groupe Pilgrim du saxophoniste Christoph Irniger (chronique « Open City » sur notre site JazzAroundmag – http://jazzaroundmag.com/?p=25473 ). Il fait partie d’un trio de Joe Haider (« Waltz for Ever ») et du Joe Haider Jazz Orchestra (« Keep it Dark »). Batteur d’origine suisse, Dominic Egli complète le sextet. Il a créé le groupe Plurism avec Raffaele Bossard et fait partie du Joe Haider Eleven, en compagnie de Bert Joris. A côté du classique « As Time Goes By », sept compositions originales : deux de Joe Haider (« Only for You » et « District West »), deux de Bert Joris (« Magic Box » qu’il a enregistré aussi avec le BJO et « Benoit » que l’on retrouve sur l’album « Magone » de son quartet et avec le BJO), une de Herlich (« Hot Summer in Vienna »), une de von Hermann (« A Blow for Joe ») et « But so Far » du saxophoniste Andy Sherrer, arrangé par Haider. Un jazz qui sent bon la tradition, entre swing et bop. Bert Joris apparaît comme le principal soliste : bugle à la sonorité veloutée sur la belle mélodie de « Magic Box », trompette bouchée puis trompette éclatante sur « Benoit ». Heinz von Hermann alterne flûte ondoyante (« Only for You », Benoit) et ténor chaleureux (« Magic Box », « As Time Goes By »), très à l’aise sur tempo vif en complicité avec le trombone d’Herlich (« Hot Summer in Vienna », « District  West »), proche parfois du hard bop des Jazz Messengers (« A Blow for Joe »). Quant à Joe Haider, il tisse de très belles intros (« Only for You », « But so Far »). Des retrouvailles parfaitement abouties.

Claude Loxhay