Tuur Florizoone : Night Shift déc15

Tags

Related Posts

Share This

Tuur Florizoone : Night Shift

Aventura musica

Des concerts en solo, Tuur en a donné des dizaines, mais jamais encore il ne s’était lancé dans un album en solo. Le confinement l’a sans doute poussé, voire forcé, à se lancer dans cette aventure, plus facile à l’accordéon qu’au trombone, pour paraphraser Fred Hersch à propos de son dernier album « Songs from Home ». Avec Tuur, ce sont aussi des chansons ou des images proposées depuis sa maison, sa remise où, la nuit, il a créé cet univers si particulier. Deux emprunts tout aussi superbes l’un que l’autre (la mélodie de Raymond van het Groenenwoud, « Omdat ik van je hou », et un grand classique de Brassens « Je me suis fait tout petit »), mais aussi une composition ancienne de Tuur (« To Autumn »), bercent nos oreilles avec ravissement. Plusieurs pièces révèlent un travail profond sur les sonorités de son accordéon Bugari, créant des images cinématographiques saisissantes comme sur « Cap Gris-Nez », où le travail sur le souffle est… soufflant. Ou comme sur « Buzz » dont la référence est claire dès les premières vibrations. Loin d’être une compilation de performances « accordéonistiques », la musique coule avec une belle cohérence et est parfois marquée par l’humour que Tuur nous sert souvent sur scène. Ainsi, « Governing Belgian Style » est d’un effet comique qui touche au surréalisme à la Belge. De l’ouvertuur à la clôtuur, les cinquante minutes de ce solo, nous en paraissent vingt-cinq… Du coup, on se le repasse !

Découvrez l’interview de Tuur Florizoone sur le site de JazzAround ce mercredi 16 décembre.

Jean-Pierre Goffin