Massot – Florizoone – Horbaczewski juil22

Tags

Related Posts

Share This

Massot – Florizoone – Horbaczewski

Massot – Florizoone – Horbaczewski,  Balades éphémères (Aventura Musica)

WWW.AVENTURAMUSICA.BE

Michel (trombone, euphonium et tuba), Tuur (accordéon chromatique) et Marine (violoncelle) avaient déjà défriché de nouveaux chemins de traverse entre jazz, folk et mélodies intemporelles avec l’album « Cinéma Novo » (Homerecords)  en 2008. Depuis, ils s’étaient retrouvés pour le projet multiculturel Mixtuur en 2011. Tuur avait dialogué avec l’accordéon diatonique de Didier Laloy et retrouvé ses amis de Tricycle. Michel avait poursuivi son aventure musicale foisonnante avec Trio Grande, Rêve d’Eléphant Orchestra et le projet Vivaldi Universel Saison 5 du Français Christophe Monniot. Voici les trois compères réunis, cette fois par le label Aventura Musica, pour de nouvelles Balades éphémères gorgées de poésie lyrique. Comme sur l’album précédent, le répertoire est entièrement original: six thèmes concoctés par Tuur Florizoone, six compositions de Michel Massot (parmi lesquelles, Dromadaire déjà enregistré avec Rêve d’Eléphant Orchestra et Idée des Doms écrit initialement pour Trio Grande). Pour sa part, Marine Horbaczewski a composé la subtile mélodie de Una Volta et, preuve d’une réelle empathie complice, Fifrelin et Neuzen sont des compositions collectives. Tantôt le violoncelle dialogue avec l’accordéon avant que l’euphonium (petit tuba) ne développe le thème mélodique (Laura), tantôt le gros tuba tisse la trame rythmique sur laquelle cello et accordéon entremêlent leur chant (Idée des Doms). Sur Hazardous, le tuba dialogue avec l’accordéon alors que Marine frappe les cordes du violoncelle avec son archet mais elle peut tout aussi bien jouer en pizzicato en soutien du tuba (Ideal Spleen). Si l’euphonium peut prendre des allures solennelles (Propiae), l’accordéon peut lui s’envoler sur un rythme sautillant qui prend des allures de valse (Wekka) mais toujours avec le même charme intemporel: une vraie Aventura Musica.
Claude Loxhay