Schnellertollermeier : 5 jan12

Tags

Related Posts

Share This

Schnellertollermeier : 5

Cuneiform Records / Mandaï

Schnellertollermeier, soit la contraction d’Andi Schnellmann (basse) Manuel Troller (guitare) et David Meier (batterie), est un trio suisse existant depuis une bonne dizaine d’années et qui nous présente ici son cinquième opus. A la première écoute, on reste assez interloqué devant cet enregistrement. Voici bien un groupe qu’il semble impossible de cataloguer, tant la musique proposée leur est personnelle. Essayons malgré tout : rock expérimental avec des touches d’ambient, de musique minimaliste et répétitive, de krautrock, de post-rock, d’électronique. En concert, leur musique serait beaucoup plus énergique voire bruitiste et assez improvisée. Le rôle des instruments est tout aussi original : il n’y a pas de guitariste soliste avec une section rythmique, mais bien trois solistes prenant à tour de rôle le contrôle et multipliant de la sorte les variations les plus diverses et les plus improbables (à certains moments, on a l’impression de n’entendre que des percussions, alors que la guitare et la basse sont bien présentes, mais de façon plus percussive). Le trio nous propose sept compositions originales. Les deux premières, assez réussies et très longues, sont assez tendues avec un certain crescendo, tout en restant très abstraites. Les cinq compositions suivantes, plus courtes, ne sont pas du même niveau : elles ont tendance à traîner en longueur sur un seul et même thème ce qui peut provoquer une certaine lassitude. Dans tous les cas, voici, à nouveau, un album qui montre (même si certains auront des difficultés à appréhender ce disque) la vitalité et la diversité de la scène musicale helvétique.

Sergio Liberati