Jarrod Lawson : Be The Change jan11

Tags

Related Posts

Share This

Jarrod Lawson : Be The Change

Dome Records

C’est en 2014 que ce chanteur / pianiste / compositeur originaire de Portland, Oregon, s’est fait connaître, avec un premier cd autoproduit très bien accueilli. Suivi de quelques prestations remarquées dans des endroits mythiques tels que le Ronnie Scott’s Club ou le Shepherds Bush Empire à Londres. Sans oublier le North Sea Jazz Festival pour citer des endroits qui nous sont proches. Mais c’est le monde entier qui le découvre, de New York à Tokyo en passant notamment par Melbourne et Seattle. Voici enfin son second album tant attendu, pour lequel il a reçu une offre de collaboration émanant du percussionniste Sammy Figueroa (présent sur de très nombreux albums d’artistes aussi renommés que Miles Davis, Herbie Hancock, Hall and Oates, Chic ou Carole King). Et à l’écoute de ce disque on se dit que Jarrod Lawson pourrait devenir la nouvelle sensation soul jazz après Gregory Porter ! Soul avec la voix, jazz avec le piano. Qu’il a étudié très jeune en travaillant aussi bien sur des œuvres de Chopin et Ravel qu’Oscar Peterson ou Errol Garner ! Mais ses grosses influences, dit-il, sont avant tout Donny Hathaway et Stevie Wonder. Mais j’ai aussi envie de citer Jamie Cullum, Al Jarreau, Marvin Gaye voire Steely Dan ! Comme chez ces musiciens Jarrod se diversifie bien en incluant des touches de funk, de RnB de façon à ce que cela groove efficacement. Et par-dessus, il imprime de belles mélodies faciles à mémoriser où il place sa belle voix et d’efficaces harmonies. Etonnamment il offre le lead vocal à la chanteuse Amber Navran (du groupe Moonchild, de Los Angeles) sur « I’ll Be Your Radio ». Parfois il s’offre une autre mutation et s’impose en crooner, leader d’un big band ! Et si en plus la gent féminine vous affirme qu’il possède un physique très agréable, vous aurez compris que toutes les chances de réussite sont de son côté.

Claudy Jalet