Joe Lovano Trio Tapestry : Garden of expression fév02

Tags

Related Posts

Share This

Joe Lovano Trio Tapestry : Garden of expression

ECM / Outhere

Deux ans après « Trio Tapestry » qui marquait les débuts de Joe Lovano chez ECM en tant que leader, le revoici avec un nouvel album associant les mêmes musiciens : la pianiste Marilyn Crispell et le batteur Carmen Castaldi. Figure majeure du jazz moderne, le saxophoniste américain est connu pour son exubérance, son goût de l’aventure musicale et son envie perpétuelle d’expériences nouvelles (cf. ses nombreux projets novateurs, dont nous devrions avoir un nouvel échantillon dans les prochaines semaines avec la sortie du 3ème album de Soundprints, son projet commun avec Dave Douglas). Comme sur le premier album du trio, Joe Lovano explore et développe son côté mélodique : les huit compositions originales proposent une musique feutrée, intime, d’une émotion profonde, d’un lyrisme absolu. Il est aidé dans cette œuvre par ses deux splendides partenaires. Marilyn Crispell, dont l’influence du mouvement impressionniste est évidente, développe un jeu sobre, ce qui n’empêche pas des prises de liberté avec des improvisations inspirées. Celles-ci paraissent être parfois à contre-courant, mais sont d’une telle créativité qu’elles apportent un plus aux compositions, comme sur la très belle plage titulaire. Quant à Carmen Castaldi, « vieux » collaborateur de Lovano, son jeu aérien et subtil aux percussions contribue à la magie (mot employé par Lovano) de l’ensemble. Le mot « magie » n’est pas exagéré tant la qualité d’écoute et l’interaction entre les musiciens sont remarquables, rappelant ces mêmes valeurs que l’on trouvait dans un autre trio magique, celui composé de Bill Frisell, Paul Motian et Joe Lovano. Evoquons encore la plage finale, la bien nommée et très originale « Zen Like », où Lovano installe un climat onirique avec une constellation de gongs (joués par Lovano lui-même) avant que le saxophone soprano prenne le relais pour terminer en apesanteur ce grand disque. Assurément une de ses œuvres majeures, avec un de ses meilleurs groupes.

Retrouvez Joe Lovano en interview sur le site de JazzAround ce mercredi 3 février.

Sergio Liberati